24/03/2018 23:25
Le président de la Cour populaire suprême Nguyên Hoà Binh s'est entretenu avec son homologue tchèque Pavel Samal, lors de sa visite en République tchèque du 21 au 24 mars.
>>Colloque sur le Vietnam en République tchèque
>>Vietnam - Laos : les deux Cours populaires suprêmes renforcent leur coopération

Lors de la séance de travail.
Photo : Trân Quang Vinh/VNA/CVN

Nguyên Hoà Binh et Pavel Samal ont discuté du fonctionnement, de la structure organisationnelle et des expériences de procès des deux cours. Ils ont convenu de renforcer la coopération en échangeant des délégations de haut niveau, en formant des juges et en partageant leurs expériences ainsi que des informations sur les cas de Vietnamiens en République tchèque et d'hommes d'affaires tchèques au Vietnam.

Ils ont convenu que la coopération entre les deux Cours suprêmes jouait un rôle important dans l'entraide judiciaire, contribuant à l'amitié et à la coopération multifome entre le Vietnam et la République tchèque.

Durant son séjour, Nguyên Hoa Binh a visité l'ambassade du Vietnam et la communauté des Vietnamiens résidant en République tchèque pour les informer de la situation du Vietnam.

Il a souligné l'accord sur l'entraide judiciaire en matière pénale signé entre les deux pays, affirmant que le document établissait une base juridique pour la collaboration des deux parties dans le règlement des affaires pénales.

Avec l'augmentation des échanges des citoyens, des investissements et des activités de développement socio-économique, les deux pays vont revoir l'accord pour voir si des révisions sont nécessaires, a-t-il dit.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.