11/02/2017 21:17
Le site web Asian Correspondent a publié un article estimant que le boom des technologies de l’information aidera le Vietnam à devenir la "Silicon Valley de l’Asie du Sud-Est".
>>Samsung Display renforce ses investissements au Vietnam
>>Les entreprises sud-coréennes à l’assaut du Vietnam

Le Vietnam est devenu un centre de production de produits et pièces électroniques de grands groupes japonais et sud-coréens, dont Samsung.
Photo : Hoàng Nguyên/VNA/CVN

Le site web Asian Correspondent (https://asiancorrespondent.com) a également indiqué que la plupart des pays membres de la Communauté économique de l'ASEAN (AEC) tentent, eux aussi, de développer fortement ce secteur compétitif.

Un environnement favorable pour les entreprises, des politiques ouvertes en faveur des investisseurs étrangers, des investissements de grands groupes internationaux, et une main-d’œuvre jeune et de qualité… poussent le développement des technologies de l’information au Vietnam.

Asian Correspondent a rappelé la récente visite du directeur exécutif du groupe américain Google, Sundar Pichai, au Vietnam en 2016, lors de laquelle il a déclaré que le Vietnam serait l’un des marchés les plus importants de Google et s’est engagé à former 1.400 ingénieurs vietnamiens en informatique. 

Ces dernières décennies, le Vietnam est devenu un centre de production de produits et pièces électroniques de grands groupes japonais et sud-coréens comme Samsung, LG Electronics, Panasonic et Toshiba. Actuellement, le pays veut devenir un centre de recherche, de création et de développement dans ce secteur.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.