21/04/2017 22:35
Sous la mission Jeanne d’Arc, deux navires : le Mistral et le Courbet ont fait escale à Hô Chi Minh-Ville du 15 au 21 avril. Cette visite vise à resserrer la coopération entre la Marine française et celle du Vietnam.
>>Booster la coopération Vietnam-France
>>Vietnam et France intensifient la coopération dans les infrastructures et le transport
>>Forum bilatéral des entreprises de défense Vietnam - France

Le bâtiment Mistral fait escale au port de Hô Chi Minh-Ville.

Un déploiement opérationnel de cinq mois d’un groupe amphibie a débuté le 28 février à Toulon (Sud-Est de la France). Le bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Mistral et la frégate de type La Fayette (FLF) Courbet, effectuent un déploiement en partie dans les océans Indien et Pacifique.

Ce sont les premiers bâtiments furtifs que la Marine française a construits. «Les bâtiments comme ceux-ci ou la plupart des bateaux modernes sont plus difficiles à détecter que les bateaux d’anciennes générations», a confirmé le capitaine de vaisseau Stanislas de Chargères, commandant du Mistral.

Les navires français effectuent des exercices bilatéraux dans une région ou des territoires où la France mène des actions. «Cela a pour but de développer nos coopérations et notre connaissance de cette zone de déploiement», a déclaré Stanislas de Chargères.

À travers ces exercices et ces escales, les forces armées françaises assurent leurs missions de protection, de présence et de coopération internationale en exerçant leur liberté de navigation.

Coopération franco-vietnamienne

Le bâtiment Mistral et la frégate Courbet, de la Marine nationale, ont franchi le 12 avril le détroit de Malacca, «porte d’entrée» de l’Asie du Sud-Est. Il arrive dans une région particulièrement chère à la France, qui a établi des partenariats majeurs avec de nombreux pays de la région, y compris le Vietnam.

Au cours de la semaine d’escale à Hô Chi Minh-Ville, les deux navires ont reçu des délégations de la Marine vietnamienne, du Centre de maintien de la paix du Vietnam, de l’Hôpital 175 et encore des autorités vietnamiennes. De plus, les militaires français ont eu des rencontres de travail avec les autorités et les militaires vietnamiens.

Ce 21 avril, les forces navales vietnamiennes et françaises ont mené des exercices conjoints. «La Marine française conduit des exercices avec la Marine vietnamienne afin de renforcer la coopération matérielle et de mission», selon Stanislas de Chargères.

D’après ce dernier, la Marine vietnamienne est en fort développement et particulièrement, l’achat de sous-marin de type Kilos constitue une vraie avancée pour elle. Le Vietnam peut être optimiste pour sa Marine à l’avenir.

Des formations pratiques

Le capitaine de vaisseau Stanislas de Chargères (droite) lors de la rencontre avec des journalistes vietnamiens, le 15 avril.

Outre des missions de coopérations internationales, ce déploiement est centré sur la formation pratique des élèves-officiers dont 13 venant de pays alliés. Cela leur permet d’exercer une mission opérationnelle, de se mettre en situation dans les conditions où ils exerceront leur métier après leurs études. D’ailleurs, ils ont l’opportunité d’être confronté à la fois aux aspects diplomatiques, politiques et militaires.

En effet, «le Mistral et le Courbet ne sont pas des bâtiments-école. Ce sont des bateaux sur lesquels on a mis en place une structure qui permet d’accompagner les élèves-officiers dans leur formation», a souligné le capitaine de vaisseau.

Sur un plan plus professionnel, les apprenants sont amenés à conduire le bateau. Avec deux bateaux, ils peuvent apprendre plus facilement en pratiquant des exercices et en enrichissant leurs connaissances.

«On a une application directe des cours qu’on a et une mise en situation», a signalé Guillaume, élève-officier français.

«Pour cette formation, j’ai l’occasion de savoir quels sont les équipements et les structures des bâtiments. Ces exercices nous donnent des expériences professionnelles sur le métier», a ajouté Mathieu, étudiant canadien.

De Toulon à Guam, le Mistral et le Courbet couvriront la moitié du périmètre du globe. La France dispose aussi de forces permanentes de souveraineté dans ses territoires d’outre-mer du Sud de l’océan Indien et du Pacifique-Sud. Ces derniers lui confèrent plus de 80% de la zone économique exclusive, soit plus de 9 millions de kilomètres carrés. Plus de 1,5 million de citoyens français vivent sur ces territoires et près de 140.000 résidents dans les pays d’Asie-Pacifique.

Texte et photos : Dang Huong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Sixième conférence sur la coopération touristique Vietnam - Taïwan (Chine) La 6e Conférence sur la coopération Vietnam - Taïwan (Chine) dans le tourisme a été organisée le 23 novembre dans la ville de Ha Long, province septentrionale de Quang Ninh.