17/07/2018 18:43
Au cours du premier semestre de 2018, le commerce bilatéral Vietnam - Malaisie a atteint 5,84 milliards de dollars, représentant une hausse annuelle de 21,15%, selon le Service du commerce du Vietnam en Malaisie.

>>Renforcement des relations Vietnam - Malaisie dans la défense
>>Conférence sur la coopération Vietnam - Malaisie dans le tourisme

 

Le Vietnam a importé, pour l’essentiel, du fer et de l'acier.
Photo: Danh Lam/VNA/CVN

Le Vietnam a importé depuis la Malaisie pour 3,83 milliards de dollars de marchandises, soit une hausse du chiffre de l'ordre 42% sur un an et en a exporté pour 2 milliards de dollars, soit une légère baisse de 5,46%. Le Vietnam a importé, pour l’essentiel, des carburants, des machines et équipements, du fer et de l'acier, des produits chimiques, des produits électroniques… Rien que pour les carburants, la facture atteint 1,23 milliard de dollars.

Pour les exportations, il y a quatre groupes de produits ayant atteint une valeur d’exportation de plus de 100 millions de dollars: téléphones et pièces détachés (308,5 million); ordinateurs, produits électroniques et pièces détachées (300 millions); fer et acier (228 millions) et riz (138,2 millions).

En général, les exportations sont en baisse. Mais, le riz, le bois et ses dérivés, le fer et l’acier, le café, les téléphones, en revanche, sont en hausse.

À présent, la Malaisie compte 13 nouveaux projets d’investissement représentant 59,83 millions de dollars, dont six projets requérant une augmentation des fonds initiaux de l'ordre de 12,09 millions.

La Malaisie a investi 177,88 millions de dollars au Vietnam, se classant ainsi à la 11e place sur les 86 pays et territoires investissant au Vietnam au premier semestre 2018.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Un portail d’information sur le tourisme de Hanoï voit le jour Un portail d’information du Service du tourisme de Hanoï a récemment vu le jour avec une forme moderne comme un réseau social. Sa création vise à s’orienter vers un tourisme intelligent dans l’avenir.