25/02/2020 22:15
L’ASEAN a montré son engagement ferme à promouvoir et à garantir les droits des enfants à travers une multitude de documents importants tels que la Vision de la Communauté de l’ASEAN 2025 et la Feuille de route de la Communauté socio-culturelle de l’ASEAN 2025.
>>Droits de l’homme : les réalisations du Vietnam saluées
>>Protéger les enfants dans les conflits armés, une priorité du Conseil de sécurité

L’ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai (1ere, gauche), représentante permanente du Vietnam auprès des Nations unies, de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et d’autres organisations internationales à Genève.
Photo : Xuân Hoàng/VNA/CVN


L’ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai, représentante permanente du Vietnam auprès des Nations unies, de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et d’autres organisations internationales à Genève, a fait l’affirmation en représentant les pays membres de l’ASEAN devant la 43e session du Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH), mardi 25 février à Genève.

Elle a souligné qu’avec la détermination à réaliser la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, les membres de l’ASEAN continueront de coopérer étroitement avec les organisations des Nations unies pour promouvoir les droits des enfants, en particulier dans le contexte de l’évolution de la quatrième révolution industrielle, du changement climatique et des épidémies.

La diplomate vietnamienne a déclaré que cette décision aidera sans aucun doute le bloc régional à concrétiser avec succès l’Agenda pour le développement durable à l’horizon 2030.

Dans son allocution en ouverture de la session, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a souligné les progrès réalisés dans le domaine des droits de l’homme depuis la création des Nations unies en 1985, tout en soulignant que la garantie des droits de l’homme est l’objectif et la finalité de la paix, de la sécurité et de la paix et du développement mondial.

Il s’est déclaré préoccupé par les violations graves et à grande échelle des droits de l’homme telles que l’inégalité sociale, le traitement inégal des femmes et la pauvreté.

Antonio Guterres a détaillé un plan en sept points pour un changement positif, appelant à la coordination des pays en matière de développement durable, de prévention des crises, d’égalité des sexes, de développement de l’ère numérique, de liberté d’expression et de la société civile.

Faisant écho à l’appel, la Haute-Commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a déclaré que, alors que les menaces contre les droits de l’homme, le développement et la paix augmentaient, une coopération internationale devrait être mise en place pour garantir que la génération future vivra dans la paix et la liberté.

Les pays doivent respecter les réglementations internationales sur les droits de l’homme et mettre fin aux inégalités de traitement pour promouvoir un développement socio-économique inclusif, a-t-elle appelé, ajoutant qu’il est nécessaire de mettre en œuvre l’Agenda 2030 pour le développement durable, le Pacte mondial pour les migrations (GCM) et l’Accord de Paris. .

Les chefs d’État et les dirigeants de haut niveau discuteront de diverses questions lors de la session, notamment la protection des droits de l’homme, la promotion de l’égalité des sexes et la sensibilisation du public aux personnes handicapées et d’origine africaine.

Outre plusieurs dialogues sur les droits des personnes handicapées, la prévention de la traite des enfants, la liberté de religion et la prévention du terrorisme, la session examinera jusqu’au 20 mars l’adoption de certaines résolutions et rapports nationaux sur les droits de l’homme de 14 pays dans le cadre de l’Examen périodique universel (EPU).

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Son Doong fait partie des dix plus belles visites virtuelles du monde En cette période épidémique, il est possible d'admirer la célèbre grotte de Son Doong avec juste un téléphone ou un ordinateur. Le quotidien britannique Guardian vient de présenter les dix plus belles visites virtuelles du monde pendant les jours de confinement à cause du COVID-19, dont la grotte vietnamienne Son Doong.