13/09/2019 06:11
Le Vietnam et le Japon vont coopérer pour organiser un cours d’entraînement à la manœuvre des équipements poids lourd du génie, dans le cadre d’un programme de partenariat tripartite (TPP) entre le Vietnam, l’ONU et le Japon.
>>Renforcement des relations avec le Japon
>>Vietnam - Japon: coopération dans le règlement des conséquences de la guerre

Séance de travail entre une délégation japonaise, des représentants du Département de maintien de la paix du Vietnam et du Commandement du génie, le 11 septembre à Hanoï.
Photo : QDND/CVN

Le cours d’entraînement, prévu vers la fin de cette année, permettra d’améliorer les compétences de l’équipe de sapeurs vietnamiens qui se préparent à participer à des opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Il s’agit du 2e cours d’entraînement du genre, suite aux succès du premier tenu en 2018 dans le cadre du TPP.

Le 11 septembre, une délégation japonaise dirigée par le lieutenant-colonel Akenko Shingo a eu une séance de travail avec la brigade de sapeurs 249 pour se renseigner sur les lieux d’entraînement, les infrastructures et les équipements au service de ce cours.

Le même jour, la délégation japonaise a travaillé avec le Département de maintien de la paix du Vietnam. Le général de brigade Hoàng Kim Phung, directeur dudit Département, a déclaré que le Vietnam souhaitait recevoir davantage d'assistances et expériences du Japon et d'experts internationaux, notamment dans le contexte où il se préparait à envoyer une grande unité de sapeurs à une mission onusienne de maintien de la paix.

Pour sa part, le lieutenant-colonel Akenko Shingo a affirmé que le Japon souhaitait assister cette force de sapeurs  vietnamiens via des activités d’échange d’expériences et d’entraînement dans le cadre du TPP.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.