04/12/2018 15:30
Une délégation de l’Église bouddhique de Kyoto et de la Commission de la paix et de la religion du Japon, dirigée par le bonze supérieur Mitagi Tainen, gérant de la pagode Shogoin Monzeki, a rendu visite lundi 3 décembre à l'Association des victimes de l'agent orange du Vietnam (VAVA).

>>Colloque sur les séquelles de l’agent orange au Parlement européen
>>Agent orange: une délégation du Parti allemand Die Linke à Hanoï
 

Une victime de l'agent orange (droite) dans la province vietnamienne de Quang Binh (Centre). Photo: VNA/CVN


Lors de la réception de la délégation japonaise, le général de coprs d'armée Nguyên Van Rinh, président de ladite association, a déclaré que la confiance, la similitude dans la politique et la culture devraient être la base pour développer de plus en plus les relations  Vietnam - Japon qui pourrait être reclassées au niveau d'un partenaire stratégique approfondi dans le temps à venir.

Il a souhaité que dans le futur les bouddhistes japonais œuvrent davantage pour aider les victimes de l’agent orange du Vietnam et resserrer les relations entre les deux pays.

De son côté, le bonze supérieur Mitagi Tainen a fait savoir qu’en août 2019,  l’Église bouddhique de Kyoto et la Commission de la paix et de la religion du Japon enverraient au Vietnam une centaine de chanteurs et d’artistes japonais pour un concert en faveur des victimes de l’agent orange vietnamiennes.

À cette occasion, la VAVA a remis l’insigne "Pour les victimes de l’agent orange" à cinq personnes ayant beaucoup contribué aux soins de ces victimes: le bonze supérieur Mitagi Tainen, les professeurs japonais Hajime Suzuki, Fujimoto Bruno, Nishimura Yoichi et la Doctoresse Ta Thi Chung, ancienne directrice adjointe de l’hôpital Tu Du (Hô Chi Minh-Ville).

Le Vietnam compte environ 4,8 millions de personnes qui ont été exposées à la dioxine, dont 3 millions en sont victimes à des degrés divers. Des séquelles apparaissent même chez la 4e génération. Les conditions de vie des victimes vietnamiennes demeurent difficiles.

Actuellement, environ 350.000 victimes et leurs enfants touchent des allocations mensuelles. La VAVA comprend des antennes dans toutes les 63 villes et provinces avec près de 400.000 membres. Depuis 1972, le bonze supérieur Mitagi Tainen fait appel à la communauté bouddhiste japonaise pour venir en aide aux victimes de l'agent orange du Vietnam.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.