17/09/2018 23:10
Les relations Vietnam - Japon sont de plus en plus resserrées, notamment dans l’emploi. Les travailleurs vietnamiens sont considérés comme des ressources humaines importantes pour le marché de l’emploi du Japon.
>>Coopération Vietnam - Japon dans la formation d’aides-soignants
>>Les entreprises japonaises à la recherche des partenaires au Vietnam

Des travailleurs vietnamiens dans une usine japonaise. Photo: VNA/CVN

Selon le ministère japonais de la Justice, en octobre 2017, le Japon comptait plus de 24.000 travailleurs vietnamiens soit 18,8% du nombre de travailleurs étrangers dans le pays. Le Vietnam est le pays ayant le rythme de croissance le plus rapide en termes de nombre de travailleurs sur le marché japonais: +37%/an. Les travailleurs vietnamiens sont bien appréciés en raison de leur qualification et de leurs compétences.

Yusuke Kamoshita, président de la société Koganei Seiki à Gunma, spécialisée dans la production de pièces détachées pour moteurs d’avions, de Formule 1, de motos… a annoncé que sa société avait débuté le recrutement de travailleurs vietnamiens il y a 12 ans. À présent, son usine Maebashi compte 39 ingénieurs vietnamiens. La direction de la société a affirmé qu'ils contribuaient grandement à la prospérité de l’usine, notamment via des initiatives  techniques.

Le directeur de la société par actions Lead Giken de la préfecture de Kanagawa, spécialisé dans la mécanique  de précision, Minoru Ogawa, a tenu en haute estime la volonté et l’assiduité des travailleurs vietnamiens. Sa société recense sept travailleurs étrangers qui sont tous Vietnamiens et travaillent très sérieusement. Il a souhaité les embaucher  dans la société Lead Giken au Vietnam.

Les travailleurs vietnamiens viennent travailler au Japon pour gagner plus d’argent mais aussi pour apprendre les techniques et expériences des Japonais, a-t-il estimé, ajoutant qu’ils apprennent bien le japonais. Ces travailleurs souhaitent retourner au Vietnam afin de travailler pour des sociétés japonaises.

L’entreprise de construction Real Kensetsu fait face à des difficultés dans le recrutement de travailleurs japonais. C’est la raison pour laquelle elle a recours à des travailleurs vietnamiens depuis 2014. À présent, l’entreprise dénombre 20 travailleurs vietnamiens qui sont dispersés dans les ouvrages de l’entreprise de la région de Kanto.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

La grotte de Muong Vi, un cadeau de la nature La grotte de Muong Vi est située dans la commune éponyme, district de Bat Xat, province de Lào Cai, au Nord. Une destination sauvage qui séduit les touristes.