10/12/2019 18:03
Le Vietnam a fait un grand progrès dans le développement humain, avec une croissance annuelle moyenne de l’indice de développement humain (IDH) de 1,36% au cours de la période 1990-2018, ce qui en fait l’un des pays à plus forte progression de l’IDH au monde.
>>La vie religieuse au Vietnam connaît des changements positifs
>>Le Vietnam s’engage pour les droits de l’homme

Le Vietnam a fait d'énormes progrès dans la mise en œuvre des conventions de l’ONU relatives aux droits de l’homme.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

Il s’agit d’une des principales conclusions du Rapport sur le développement humain (RDH) 2019, intitulé "Au-delà des revenus, des moyennes et du temps présent : les inégalités de développement humain au XXIe siècle", publié le 9 décembre par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

S’adressant à la cérémonie de lancement du rapport à Hanoï, la représentante résidente du PNUD au Vietnam, Caitlin Wiesen, a déclaré que le rapport révèle une nouvelle génération d’inégalités émergeant autour de l’éducation, mais aussi autour de la transformation technologique et des changements climatiques, et propose de nouvelles façons de mesurer et d’aborder ces inégalités.

Elle a félicité le Vietnam pour s’être fermement engagé dans le développement axé sur les personnes et l’égalité dans ses stratégies et plans de développement socio-économique actuels.

"Les progrès significatifs du développement humain au Vietnam depuis 1990 ont été réalisés avec une augmentation relativement faible des inégalités", a-t-elle déclaré.

Compte tenu de l’IDH ajusté aux inégalités, le Vietnam a progressé de neuf places par rapport à son classement HDI en 2018, a-t-elle ajouté.

Selon le rapport, avec un IDH de 0,63, le Vietnam se classe au 118e rang sur 189 pays, et il n’a besoin que de 0,007 points supplémentaires pour rejoindre le groupe IDH élevé. L’IDH du Vietnam est supérieur à celui de l’Inde, du Laos, du Myanmar et du Cambodge.

Le Vietnam affiche également de bons résultats en termes d’égalité des sexes. L’indice de développement de genre de 1,003 place le pays dans les cinq premiers groupes de 166 pays dans le monde, le Vietnam se classant 68e sur 162 pays dans l'indice d'inégalité de genre. La part des sièges à l’Assemblée nationale est particulièrement louable, ce qui place le Vietnam dans le tiers supérieur des pays du monde.

Cependant, selon Caitlin Wiesen, il y a d’importants domaines à améliorer. Le Vietnam se classe parmi le tiers inférieur des pays du monde en termes de sex-ratio à la naissance (1,12), de violence à l’égard des femmes par des partenaires non intimes (34,4%) et des femmes ayant des comptes dans des institutions financières ou auprès d’un fournisseur de services d’argent mobile (30,4%).

Bien que la couverture forestière du Vietnam figure dans le tiers supérieur des pays du monde, le pays se classe dans le tiers inférieur des pays en termes d’émissions de carbone par habitant.

S’attaquer à ces problèmes serait un défi majeur pour assurer la durabilité de la croissance du Vietnam, a-t-elle déclaré, suggérant au Vietnam de sensibiliser les gens au problème de la sélection du sexe.

Le représentant résident adjoint du PNUD, Nguyên Tiên Phong, a déclaré qu’en ce qui concerne la durabilité socio-économique, de nombreux emplois générés par les petites et moyennes entreprises ne nécessitaient pas de compétences, ce qui signifie que le Vietnam se trouve en faible position en termes de main-d’œuvre qualifiée et emploi vulnérable.

Le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Vu Dai Thang a indiqué que le Vietnam a publié un plan d’action sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030 de développement durable.

La détermination du gouvernement vietnamien s’est traduite par l’approbation par l’Assemblée nationale du plan directeur sur le développement socioéconomique des minorités ethniques dans le but d’assurer l’égalité dans le développement humain, conformément à l’esprit "Ne laisser personne de côté".


VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous touristiques à Hôi An : les cafés-restaurants