29/10/2017 00:29
Des écrivains, poètes vietnamiens et américains se sont réunis vendredi 28 octobre à Hanoï pour jeter un regard rétrospectif sur les 30 ans d’échanges littéraires vietnamo-américains qui ont contribué à panser les plaies de la guerre et à tisser des relations culturelles entre les deux pays.
>>Vietnam et Étas-Unis font front uni contre la criminalité

Séminaire sur les 30 ans d’échanges littéraires vietnamo-américains, le 28 octobre à Hanoï.
Photo : cand.com.vn/CVN

Ce séminaire marque un jalon mémorable dans les relations de coopération entre l’Association des écrivains vietnamien (AEV) et le Centre William Joiner (WJC) ainsi que dans les échanges littéraires vietnamo-américains, a plaidé le président de l’AEV, Huu Thinh.

Le poète Huu Thinh a exprimé l’espoir que dans les mois à venir, le nouveau capitaine du navire littéraire du WJC de l’Université du Massachusetts (États-Unis) portera la coopération entre l’AEV et le WJC à une nouvelle hauteur.

Le Dr Thomas .T. Kane, directeur du WJC, a déclaré que l’échange littéraire constituait une puissante démonstration des échanges culturels, de la compréhension mutuelle, de la guérison des blessures de la guerre. Il a souligné cela a été réalisé grâce à la créativité des écrivains vietnamiens et américains.

Il a fait savoir qu’à l’avenir, le WJC continuera à promouvoir, à traduire et à présenter de nombreuses œuvres littéraires vietnamiens, à organiser des séminaires et des visites des écrivains américains au Vietnam, et réalisera un documentaire sur la coopération entre le WJC et l’AEV.

Au cours des 30 dernières années, près de 100 écrivains vietnamiens sont venus aux États-Unis pour participer à des ateliers organisés par le WJC. Des écrivains américains ont également assisté à de nombreux séminaires de littérature vietnamo-américaine au Vietnam, introduisant la littérature vietnamienne dans le monde.

Le WJC a publié 14 œuvres de poésie vietnamienne et participé à de nombreuses activités destinées à panser les plaies de la guerre.

Le vice-président de l’AEV, Nguyên Quang Thiêu, a indiqué que par le biais du WJC, des œuvres des poètes vietnamiens ont été successivement publiés aux États-Unis tels que Nguyên Du, Nguyên Trai, Hô Xuân Huong, ou encore maîtres de la poésie bouddhiste sous les dynasties des Ly (1009–1225) et des Trân (1226–1400).

Le WJC est une organisation non gouvernementale. Son objectif est d’étudier les conséquences de la guerre sur la société. Ce centre est également connu pour avoir été le premier à lancer un programme visant à réconcilier les États-Unis et le Vietnam sur le plan culturel, par l’intermédiaire de rencontres, d'échanges entre des écrivains et artistes des deux pays.
 
VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le "bain de feu" des Dao rouges pour accueillir le Nouvel An lunaire

Fêtes au début du printemps de l’Année du Chien dans diverses localités La fête Tiên Công 2018 s’est ouverte le 20 février à Quang Yên, province de Quang Ninh (Nord-Est). La cérémonie de remise du certificat ​inscrivant cette fête ​au patrimoine culturel immatériel de la province a eu lieu le même jour.