04/12/2018 23:43
Les ministères vietnamien et russe de la Défense ont tenu leur 4e dialogue sur la stratégie de défense lundi 3 décembre à Moscou, affirmant que la coopération en matière de défense restait un pilier des relations entre les deux pays.
>>Le premier Forum des jeunes Russie - Vietnam à Saint-Pétersbourg
>>Relations de partenariat Russie - Vietnam en bon développement

Le 4e dialogue sur la stratégie de défense entre le Vietnam et la Russie, le 3 décembre à Moscou. Photo: Nam Dông/ND/CVN

L’événement, présidé par le vice-ministre vietnamien de la Défense Nguyên Chi Vinh, et son homologue russe Alexander Vasilyevich Fomin, s’est déroulé dans le cadre d’une amitié traditionnelle sans cesse renforcée et d’un partenariat stratégique intégral entre les deux pays.

Ce dialogue a notamment fait suite à une visite officielle en septembre en Russie du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong et à une visite officielle en novembre dernier au Vietnam du Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

Cette année marque également les cinq ans de l’accord entre les deux gouvernements sur la coopération en matière de défense et les 20 ans de l’accord sur leur coopération dans le domaine de la technique militaire.

Lors du dialogue, les deux parties ont hautement apprécié leurs réalisations majeures accomplies cette année dans la coopération en matière de défense. Elles ont partagé l’opinion selon laquelle les liens en matière de défense continuent d’être un pilier prioritaire du développement.

Plan de coopération pour 2019

En convenant d’élargir davantage les liens en matière de défense, les deux parties ont spécifié le plan de coopération pour 2019, notamment des échanges de délégations, de vues sur des questions stratégiques, la formation du personnel, la technique militaire, et l’échange d’expériences dans le cadre d’opérations de maintien de la paix de l’ONU et la médecine militaire.

Les deux parties ont également établi une liste d’activités communes devant se tenir lors de l’Année de l’amitié entre le Vietnam et la Russie en 2019 et 2020.

Le vice-ministre Fomin a remercié le Vietnam pour son soutien et sa participation à la Conférence de Moscou sur la sécurité internationale, aux Jeux militaires internationaux, au défilé militaire de Saint-Pétersbourg et à d’autres activités multilatérales organisées par le ministère russe de la Défense.

Il a affirmé que son ministère contribuera effectivement à la coopération bilatérale dans le cadre du Centre tropical Vietnam -  Russie. Il s’est également engagé à soutenir les initiatives et à participer avantage aux activités proposées et organisées par le Vietnam en 2020, lorsque le pays assumera la présidence de l’ASEAN et que la Conférence élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM+) célébrera son 10e anniversaire.

De son côté, le vice-ministre Nguyên Chi Vinh a déclaré que le Vietnam continuerait à participer aux activités multilatérales organisées par le ministère russe de la Défense et convenant aux conditions de son pays. Le pays est également prêt à créer les conditions permettant aux navires de guerre russes de visiter les ports maritimes vietnamiens.

Les deux parties ont déclaré que la coopération en matière de défense de leurs pays était l’un des facteurs importants de la sécurité, de la paix, de la coopération et du développement régionaux. Ils ont également fait valoir que tous les différends devaient être résolus par des moyens pacifiques et sur la base du droit international.

Au cours de sa visite de travail du 1er au 4 décembre, la délégation vietnamienne a également rendu une visite de courtoisie au ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu, et s’est rendue à l’Académie de médecine militaire de Kirov.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.