03/03/2018 21:14
Lors d’une séance de travail tenue le 2 mars, l’ambassadeur du Vietnam en Russie, Ngô Duc Manh, et le recteur adjoint de l’Université d’État Lomonossov de Moscou (MGU), Sergey Sakhrai, ont discuté d’orientations de coopération, notamment des opportunités pour les étudiants vietnamiens.
>>Langue : un élève vietnamien primé à un concours de russe
>>Valorisation de la langue et de la culture russes au Vietnam
>>Vietnam et Russie approfondissent leur coopération dans l'éducation

L’ambassadeur du Vietnam en Russie, Ngô Duc Manh (centre), à côté du recteur adjoint de l’Université d’État Lomonossov de Moscou (MGU), Sergey Sakhrai, le 2 mars.
Photo : Tâm Hang/VNA/CVN

Appréciant la qualité de MGU, l’ambassadeur Ngô Duc Manh a souhaité renforcer l’accès des étudiants vietnamiens à l’enseignement de cette université qui figure parmi les meilleures de Russie.

Le recteur adjoint de MGU a insisté sur la nécessité de signer des accords pour que les étudiants vietnamiens puissent suivre un cursus dans cette université. Il a affirmé que son université était prête à accueillir des étudiants vietnamiens ayant des résultats brillants dans leurs études ou leurs recherches. Sergey Sakhrai a souligné que ces étudiants devraient être sélectionnés à l’échelle nationale pour qu’ils puissent s’adapter aux exigences de MGU.

Les deux parties ont convenu de discuter de cette question lors des prochaines séances de travail.                                                 

À cette occasion, le recteur adjoint de MGU a présenté l’idée d'ouvrir une faculté de droit, dont l’université russe et la partie vietnamienne détiendraient chacune 50% du fonds.

Les deux parties ont également discuté d’un projet d’assistance juridique des étudiants vietnamiens. Ce projet, avec la participation de MGU, accorderait des aides gratuites aux étudiants vietnamiens faisant des études en Russie. Les débats ont en outre porté sur la coopération vietnamo-russe dans l’économie et l’audit.
 
VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Un Depuis 15 ans, chaque dimanche matin, les philatélistes de la capitale se donnent rendez-vous dans un petit café de la rue Triêu Viêt Vuong. Rassemblés sur le trottoir, ils boivent du thé et du café tout en échangeant des timbres.