24/10/2018 00:48
En recevant le 23 octobre à Hanoï le ministre roumain de l’Environnement d’affaires, du Commerce et de l'Entrepreneuriat, Stefan Radu Oprea, le chef de la Commission centrale de l’économie du Parti communiste du Vietnam (PCV) et membre du Politburo, Nguyên Van Binh, a déclaré que les deux pays disposaient d'un grand potentiel de coopération.
>>Le PM Nguyên Xuân Phuc reçoit le ministre roumain du Commerce
>>Promotion de la coopération économique Vietnam - Roumanie

Nguyên Van Binh, membre du Politburo, et chef de la Commission centrale de l’économie du PCV (droite) et le ministre roumain de l’Environnement d’affaires, du Commerce et de l'Entrepreneuriat, Stefan Radu Oprea.
Photo: VNA/CVN

Nguyên Van Binh, qui est aussi secrétaire du Comité central du PCV, a hautement apprécié l'amitié entre les deux pays au cours des sept dernières décennies, reflétée dans les échanges de visites d'agences et de localités.

La Roumanie a de l'expérience et des technologies dans les domaines de l'énergie, de l’exploitation des minerais, des produits pharmaceutiques et chimiques, de la transformation du bois, de l'agriculture et de la transformation alimentaire. Pendant ce temps, le Vietnam pourrait exporter des fruits de mer, des fruits tropicaux, des vêtements, du café et du poivre vers ce pays européen.

Il a demandé au ministre roumain de proposer au gouvernement roumain de mobiliser l’Union européenne à signer et à ratifier bientôt l'Accord de libre-échange UE - Vietnam. Il a également demandé de tenir prochainement la 16e réunion du comité mixte de coopération économique Vietnam - Roumanie.

Pour sa part, M. Oprea souhaitait poursuivre le développement concret et efficace des relations bilatérales et les porter à une nouvelle hauteur, reliant ainsi les deux économies.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.