26/03/2016 08:06
De nombreux investisseurs sud-coréens ont particulièrement apprécié les perspectives économiques du Vietnam en 2016, dont une faible inflation, et un déficit du commerce extérieur contrôlé à moyen et long termes.
Depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques en 1992, la coopération et l’amitié entre le Vietnam et la République de Corée ont connu un fort développement dans divers secteurs. Plus particulièrement, l’établissement de relations de partenariat et de coopération en 2009 a été un tournant dans les efforts pour rendre ces relations plus substantielles et plus efficaces, informe le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai.

Selon les statistiques, les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu une croissance moyenne annuelle de 23,4% lors de ces 10 dernières années. En
27 années de présence au Vietnam, la République de Corée est devenue son premier investisseur tant en termes de projets que de capitaux.

L’investissement coréen total enregistré au Vietnam atteint 43,64 milliards de dollars dans 4.777 projets opérationnels.  Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Actuellement, l’investissement coréen total enregistré au Vietnam atteint 43,64 milliards de dollars dans 4.777 projets opérationnels. Les accords de libre-échange (ALE) ont une grande incidence sur l’attrait des investisseurs coréens dans le secteur du textile-habillement du Vietnam. Ce constat est celui de Roh Inho, vice-président du Service chargé des affaires de commerce en ASEAN et en Océanie du consulat général de République de Corée. D’après lui, l’ALE Vietnam - République de Corée entraînera la suppression des barrières tarifaires pour les produits textiles du Vietnam, ainsi que pour bien d’autres produits, dont ceux de l’agriculture et de l’aquaculture...

Pour mieux exploiter le marché sud-coréen

Afin d’accélérer l’application de cet accord, le Centre de soutien de l’ALE Vietnam - République de Corée a été tout récemment inauguré à Hanoi par l’Agence sud-coréenne de promotion du commerce et de l’investissement (Kotra). Ce centre a pour tâche de vulgariser cet ALE, de soutenir les entreprises sud-coréennes et vietnamiennes dans son application, ainsi que d’accélérer les échanges commerciaux entre parties. «Ce centre a vocation à assister les entreprises des deux pays à exploiter au mieux l’accord afin d’intensifier leurs exportations vers d’importants marchés comme la Chine, les États-Unis et l’Union européenne», a estimé Kim Jae-hong, président de la Kotra.

L’ALE Vietnam - République de Corée a été signé le 5 mai 2015 pour entrer en vigueur le 20 décembre suivant. Il ouvre de nouvelles opportunités de coopération et d’investissement à ses parties. Le commerce bilatéral a connu une croissance annuelle de 23% durant la dernière décennie. L’année dernière, la République de Corée figurait parmi les trois premiers partenaires commerciaux du Vietnam avec 34,3 milliards de dollars d’échanges, soit une croissance de plus de 29% en un an.

La Corée du Sud accorde au Vietnam le bénéfice de nombreuses mesures fiscales privilégiées qui permettront d’augmenter la commercialisation de produits vietnamiens d’export majeur, notamment de l’agriculture, de l’aquiculture et du textile- habillement. Parmi les points notables, l’ouverture du marché sud-coréen, pour la première fois, à l’ail, au gingembre, au miel et aux crevettes du Vietnam.

Inversement, des conditions préférentielles sont accordées aux produits industriels sud-coréens, dont les matériaux et matières premières pour les secteurs du textile, de la plasturgie, de l’électronique et de l’électricité. Bref, la portée de la suppression des lignes tarifaires est de 95,43% du côté coréen, et de 89,75% du côté vietnamien... Enfin, la République de Corée s’engage également à promouvoir la coopération économique en accordant une assistance technique au Vietnam dans plusieurs domaines.

Le flux de capitaux étrangers, dont sud-coréens, continuera d’affluer en Bourse vietnamienne.    Photo : Pham Hâu/VNA/CVN

Investissement en Bourse vietnamienne

Selon de nombreux économistes, bien que la parité entre le dollar américain et les monnaies de la région devrait évoluer en 2016 de 3% à 5% au profit du premier, le dông vietnamien devrait être plus stable que les autres monnaies régionales.
Les capitaux étrangers, dont sud-coréens, continueront d’affluer en Bourse vietnamienne. C’est ce qu’a estimé Yun Hang Jin, directeur chargé des marchés émergents de la société par actions d’investissements et de valeurs de la République de Corée (KIS).  Selon ce dernier, depuis 2007, les Sud-Coréens ont investi environ 35 milliards de dollars en Bourse vietnamienne par l’intermédiaire de trusts.

«Je crois que l’investissement sud-coréen augmentera cette année.  Dans quelle mesure, nous n’avons pas d’évaluation claire, car cela dépend de nombreux facteurs, en particulier des politiques de soutien des entreprises étrangères du gouvernement du Vietnam. Les taux d’intérêt américains vont continuer d’augmenter en 2016, et cela sera un facteur de limitation pour les capitaux sud-coréens au Vietnam dans les temps à venir», a souligné Yun Hang Jin.

Le taux de change dollar américain-dông vietnamien est également un facteur ayant une incidence significative sur les investisseurs étrangers dont ceux de République de Corée. Toutefois, selon Yun Hang Jin, le dông vietnamien est toujours considéré comme la monnaie la plus stable d’Asie du Sud-Est. Actuellement, les Sud-Coréens sont intéressés par les titres des entreprises de forte capitalisation boursière.        

Thê Linh/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.