31/07/2020 16:39
Les échanges commerciaux entre le Vietnam et la Nouvelle-Zélande a triplé au cours de la dernière décennie, passant de 320 millions d'USD en 2009 à plus d'un milliard d'USD en 2018, et le chiffre devrait atteindre 1,7 milliard d'USD cette année, selon le ministère de l'Industrie et du Commerce.
>>Le partenariat stratégique Vietnam - Nouvelle-Zélande ouvre de nouvelles opportunités
>>Vietnam – Nouvelle-Zélande : coopération renforcée dans la finance

Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande s'efforcent de réaliser un commerce bilatéral de 2 milliards d'USD chaque année.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam est actuellement le 16e partenaire commercial de la Nouvelle-Zélande et les deux pays ont de nombreux avantages à se compléter mutuellement. La Nouvelle-Zélande a une forte demande pour l'importation de vêtements et de textiles, de chaussures, de bois, de produits agricoles tropicaux et de produits aquatiques, qui sont les points forts du Vietnam, tandis que le Vietnam doit importer du lait et des produits laitiers, du vin, de l'agneau, des fruits, du bois brut et des matériaux et accessoires pour vêtements-textiles et chaussures en cuir.

La Nouvelle-Zélande a autorisé l'importation de mangues fraîches, de fruits du dragon et de ramboutan vietnamiens, tandis que le Vietnam propose d'accorder également des licences pour l'importation de limes fraîches et de fruits de la passion.

Le Vietnam a ouvert la porte aux pommes de terre, au bœuf congelé, aux kiwis et aux pommes de Nouvelle-Zélande, afin de stimuler le commerce bilatéral.

Dans le contexte du COVID-19, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a suggéré que les deux pays s'efforcent de réaliser un commerce bilatéral de 2 milliards d'USD chaque année, lors de ses entretiens de haut niveau en ligne avec son homologue néo-zélandaise Jacinda Ardern.

Il a demandé à la Nouvelle-Zélande d'ouvrir plus largement sa porte aux produits agricoles vietnamiens et de partager son expérience dans la création de marques et le développement de chaînes de valeur pour certains fruits afin d'accéder à d'autres marchés sélectifs.

Keith Conway, chargé d'affaires à l'ambassade de Nouvelle-Zélande au Vietnam, a déclaré que le commerce bilatéral avait connu une croissance de plus de 7% en 2019.

Les deux pays font partie des 20 principaux partenaires commerciaux l'un de l'autre, le commerce bilatéral ayant triplé après la signature de l'accord de création de la zone de libre-échange ASEAN - Australie - Nouvelle-Zélande (AANZFTA) en 2009.

Selon le responsable, les deux pays font de bons progrès dans l'optimisation de l'Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (PTPGP) et il y aura donc de nombreuses opportunités d'élargir les marchés, en particulier dans les produits haut de gamme de la gastronomie, du vin, des technologies agricoles et des équipements, l’éducation et le tourisme.

Pendant ce temps, l'ambassadrice de Nouvelle-Zélande au Vietnam, Wendy Matthews, a déclaré que 2020 marquait le 45e anniversaire des relations diplomatiques.

Le Vietnam a été l’un des partenaires commerciaux à la croissance la plus rapide de la Nouvelle-Zélande en Asie du Sud-Est au cours des cinq dernières années, a-t-elle ajouté.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.