20/12/2019 13:06
La province vietnamienne de Quang Tri (Centre), et celles laotiennes de Savannakhet et de Saravane ont organisé le 19 décembre une conférence pour dresser le bilan sur la mise en œuvre de leur accord visant à régler des questions liées à la libre migration et aux mariages sans actes de mariage.
>>Renforcement des mesures de lutte contre la migration clandestine
>>L'exportation de main-d’œuvre dans l'œil des politiques

Des responsables des provinces vietnamienne de Quang Tri (Centre), laotiennes de Savannakhet et de Saravane à la conférence organisée le 19 décembre. Photo :VNA/CVN

Quang Tri partage une frontière de plus de 179 km avec Savannakhet et Saravane. Selon des enquêtes, depuis 2013 à ce jour, 855 Laotiens ont librement immigré et effectué des mariages sans actes de mariage à Dakrong et Huong Hoa, deux districts frontaliers de la province de Quang Tri. Quelques 493 habitants de Quang Tri ont fait de même dans les deux provinces laotiennes.

Quang Tri a demandé la naturalisation pour 756 Laotiens, dont 734 ont été naturalisés vietnamiens. Savannakhet et Saravane ont également demandé la naturalisation pour des migrants vietnamiens libres.

Les autorités des trois provinces ont convenu d’intensifier leur collaboration dans la sensibilisation auprès des populations locales à l'accord Vietnam - Laos concernant la réglementation sur la gestion de la frontière terrestre et des postes frontaliers, signé en 2016. Elles ont également décidé de contrôler strictement les entrées et les sorties des citoyens dans les zones frontalières, afin de minimiser les cas de migration libre et de mariage sans actes de mariage.

Elles se sont en outre engagées à favoriser le jumelage des localités frontalières et leur coopération en matière de commerce et d’investissement pour améliorer le niveau de vie des habitants locaux et promouvoir les relations Vietnam - Laos.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.