16/09/2016 18:21
L'Institut central de recherche et de gestion de l'économie (CIEM) et l'Institut de recherche Mitsubishi (MRI) du Japon ont organisé, vendredi 16 septembre à Hanoi, un colloque ​de rapport des résultats de l'étude sur la promotion du développement de l'industrie auxiliaire au Vietnam.
>>Promouvoir le développement de l’industrie auxiliaire
>>Hô Chi Minh-Ville et Kansai coopèrent dans l'industrie auxiliaire

Dans une usine en coopération avec le Japon.
Photo : VNA/CVN

L'objectif était d'analyser les défis actuels pour l'industrie auxiliaire du Vietnam, et d'avancer des politiques de coopération entre le Vietnam et le Japon.

Le directeur adjoint exécutif du MRI, Kazuhito Hagiwara, a partagé des expériences japonaises pour contribuer à l'économie vietnamienne, et avancé des recommandations politiques pour développer l'industrie auxiliaire entre les deux pays. Dans les temps à venir, le Vietnam participera davantage à la chaîne de valeur mondiale, et l'industrie auxiliaire deviendra un secteur important à développer. Kazuhito souhaite que le Vietnam coopère étroitement avec le Japon en ce domaine.

Selon Nguyên Thi Tuê Anh, directrice adjointe du CIEM, le Vietnam possède plusieurs programmes et politiques de soutien des PME en matière d'institutions, de crédit, de technologies... Cependant, l'efficacité de l'application de ces politiques reste modeste.

A cette occasion, certains experts ont proposé l'application expérimentale du modèle de centre public des technologies au Vietnam, lequel a été créé au Japon dans les années 1920.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.