18/10/2017 15:33
Mardi 17 octobre à Da Nang (Centre), des officiers du ministère vietnamien de la Défense ont travaillé avec une délégation de congressmen américains sur le règlement des conséquences de la guerre au Vietnam.
>>Le ministre de la Défense inspecte le projet de désintoxication de l’aéroport de Dà Nang

La délégation de parlementaires américains examine le projet de traitement de la dioxine à l'aéroport de Dà Nang (Centre), le 17 octobre.
Photo : Baodatviet/CVN

La délégation vietnamienne était dirigée par le Commandant adjoint de l'armée de l'air et de défense aérienne, le général de brigade Bùi Anh Chung, et la délégation américaine par le député Ted Yoho, président du sous-comité sur l'Asie-Pacifique.

Les deux parties ont discuté de diverses questions sur le règlement des conséquences de la guerre au Vietnam, dont l'accélération de l'achèvement du projet de décontamination de la dioxine dans l'aéroport de Dà Nang.

La partie vietnamienne a suggéré au Congrès et à l’administration américains de continuer d'accorder l’aide publique au développement (APD) non-remboursable pour la désintoxication des zones contaminées par les produits chimiques dans les aéroports de Biên Hoà et Phù Cat et d'autres "points chauds" à Dà Nang, outre le déminage, le soutien aux victimes de l’argent orange, la recherche des restes des soldats américains et vietnamiens portés disparus pendant la guerre.

Selon une enquête, environ 61.300 km² dans les 63 provinces et villes du Vietnam, soit 18,82% de la superficie terrestre du pays, ont été contaminés par les bombes, les mines, les engins explosifs laissés par la guerre, la province centrale de Quang Tri étant la plus touchée.

Ces dernières années, le ministère vietnamien de la Défense et l'Agence américaine pour le développement international (USAID) ont coordonné pour décontaminer environ 90.000 mètres cubes de terre à l'aéroport de Dà Nang. Le projet représentait un coût de 100 millions de dollars provenant de l'APD non-remboursable du gouvernement américain et 2,7 millions de dollars du fonds de contrepartie du gouvernement vietnamien.

Depuis 2003, les États-Unis accordent au Vietnam 103 millions de dollars pour le déminage dans les zones résidentielles et l’amélioration de la capacité du traitement des munitions explosives laissées pendant la guerre. Le Département d’État américain a signé un protocole d’accord avec le Comité de pilotage 504 Vietnam sur le soutien au règlement des conséquences des bombes et mines au Vietnam.

En outre, depuis 1988, le Vietnam et les États-Unis mènent efficacement leur recherche de restes de soldats américains, avec 1.000 restes trouvés et remis à l’administration américaine.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Découvrir la nuit de Hanoï en bus à impériale à toit ouvert La Compagnie générale des transports de Hanoï (Transerco) lancera un bus de nuit à impériale à toit ouvert de 19h30 à 20h30 à partir du 1er août pour attirer plus de passagers.