16/04/2020 16:58
Le 16 avril à Hanoï, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural Nguyên Xuân Cuong a eu une réunion avec l'ambassadeur de Chine au Vietnam Xiong Bo pour discuter de la promotion de la coopération entre les deux pays dans le développement de l’agriculture et du commerce des produits agricoles sous l'impact de l'épidémie de COVID-19.
>>Le ministère du Commerce s'efforce d'atténuer les difficultés commerciales avec la Chine
>>Vietnam - Chine : les échanges commerciaux de retour à la normale

La porte frontalière internationale de Tân Thanh, à Lang Son.
Photo : VNA/CVN

Selon le ministre Nguyên Xuân Cuong, en raison de l'impact de l'épidémie de COVID-19, le commerce des produits agricoles, sylvicoles et aquatiques entre le Vietnam et la Chine au cours des premiers mois de cette année a diminué d'environ 7% par rapport à la même période de l'an dernier.

Pour prévenir l’épidémie, les deux parties ont renforcé le contrôle, de sorte que le taux de dédouanement des marchandises est très lent. Outre le commerce des produits agricoles, les rencontres entre les délégations de travail de haut niveau des ministères de l’Agriculture des deux pays et l’organisation des foires en Chine ont été également suspendues.

Actuellement, la Chine a accordé des licences d'exportation pour neuf fruits et légumes vietnamiens. Les deux parties achèvent la procédure de signature de licences pour huit autres produits agricoles. Le ministre Nguyên Xuân Cuong a déclaré que le Vietnam avait envoyé des documents à la Chine et le ministre a demandé à l'ambassadeur chinois de continuer à soutenir activement afin que régler des problèmes techniques en ligne dans la situation actuelle, répondant aux souhaits communs des deux parties.

Le ministre Nguyên Xuân Cuong a espéré que les procédures administratives seraient effectuées de la manière la plus rapide afin que davantage de produits agricoles vietnamiens soient officiellement autorisés à entrer sur le marché chinois. De là, contribuer à la promotion du commerce bilatéral ainsi qu'à la promotion de l'agriculture des deux côtés.

L'ambassadeur de Chine, Xiong Bo, a déclaré que le Vietnam était le partenaire commercial le plus important de la Chine dans la région de l'ASEAN, représentant 25% des échanges commerciaux de la Chine avec ce bloc. Les deux parties doivent renforcer leur coopération dans le développement de l'agriculture de haute technologie et de la transformation profonde, du commerce électronique pour augmenter les revenus des agriculteurs.

Compte tenu des difficultés de dédouanement des marchandises et des embouteillages aux frontières ces derniers jours, l'ambassadeur a déclaré que la Chine attachait également une grande importance à cette question et estimait qu'elle était temporaire. Les deux parties travailleront dur pour surmonter cette période difficile.

Contrôle strict de l'épidémie de COVID-19

Transport de produits agricoles vers la Chine via la porte-frontière internationale de Kim Thanh à Lào Cai (Nord).
Photo: VNA/CVN

L'ambassadeur Xiong Bo a convenu que d'une part, il faut contrôler strictement l'épidémie, d'une part, promouvoir le commerce et le développement économique. Actuellement, la pression de la Chine sur la propagation de l’épidémie de l'étranger est encore très élevée, de sorte que le contrôle aux portes frontalières entre la Chine et d'autres pays est strictement mis en œuvre.

Il a déclaré que le secteur douanier chinois avait également de nombreuses mesures pour raccourcir le temps de dédouanement des marchandises. L'ambassadeur a proposé que le Vietnam puisse étendre le parking pour avoir suffisamment d'espace pour coordonner les véhicules et réduire la pression aux portes frontalières telles que Tân Thanh et Huu Nghi. Les marchandises ne sont pas transportées seulement par la voie routière mais encore par le chemin de fer Dông Dang - Pingxiang.

Pour améliorer l'efficacité du dédouanement, l'ambassadeur a suggéré que le Vietnam devrait mettre en œuvre le contrôle en fixant des puces électroniques aux camions de livraison. Les conducteurs vietnamiens peuvent faire des déclarations sanitaires électroniques à l'avance pour éviter les longues files d'attente en raison des déclarations papier. Avant les recommandations de l'ambassadeur, le ministre Nguyên Xuân Cuong a déclaré que le Vietnam devra faire mieux pour le dédouanement le plus rapide. "Les agences spécialisées, les localités et les parties concernées devraient continuer à avoir une coordination étroite, essayer de résoudre rapidement les difficultés temporaires, promouvoir le commerce des produits agricoles", a déclaré le ministre Nguyên Xuân Cuong.

Lors de la réunion, les deux parties ont convenu de se concentrer sur les groupes de solutions liés aux douanes, aux industries et aux localités des deux parties afin de résoudre le plus rapidement possible la congestion des produits agricoles. Les deux parties ont estimé qu'une fois l'épidémie maîtrisée, elles pourraient se concentrer sur l'accélération des échanges afin que leur chiffre d'affaires d’import-export soit supérieur à 2019.

À la réunion également, l'ambassadeur Xiong Bo a proposé que le Vietnam et la Chine établissent un mécanisme de prévention des maladies au niveau gouvernemental avec la participation des ressorts central et local et des ministères. Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural Nguyên Xuân Cuong a également soutenu ce point de vue.

Ces dernières années, le commerce des produits agricole, sylvicole et aquatique entre le Vietnam et la Chine a connu une évolution positive. Cependant, en raison de l'impact de l'épidémie de COVID-19, du début de l'année jusqu'à présent, le chiffre d'affaires total d’import-export de ces produits entre les deux pays a diminué de 6,9% par rapport à la même période en 2019 pour atteindre 2,21 milliards d’USD; dans lequel, les exportations ont atteint 1,65 milliard d’USD (en baisse de 10,2%), les importations ont atteint 561,7 millions d’USD (en hausse de 4,3%).


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Grotte de Thiên Hà, la beauté cachée de Ninh Binh La province septentrionale de Ninh Binh compte de nombreuses destinations attrayantes, dont la grotte de Thiên Hà. Elle est devenue la nouvelle attraction touristique du complexe paysager de Tràng An.