23/04/2020 10:48
Mercredi 22 avril, le Vietnam et neuf autres membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont présidé une visioconférence selon la formule Arria, sur le thème "Climat et sécurité".
>>Des pluies inespérées dans plusieurs provinces du delta du Mékong et du Centre
>>L’Allemagne assiste le Vietnam dans l’application de l’Accord de Paris

Visioconférence sur le thème "Climat et sécurité", le 22 avril.
Photo : MVONU/CVN

Outre le Vietnam, les neuf autres organisateurs étaient la France, le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne, la République dominicaine, l’Estonie, le Niger, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, la Tunisie.

Lors de cet événement, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès des Nations unies, a déclaré que Hanoï partageait les difficultés des États insulaires en développement, des pays d’Afrique de l’Ouest, du Sahel et de la région du Lac au Tchad qui subissaient les impacts négatifs du changement climatique, dont l’épuisement des ressources d’eau ou la montée du niveau des mers.

L’ambassadeur Dang Dinh Quy a appelé le Conseil de sécurité à continuer de s’intéresser à ce problème et à renforcer le mécanisme de fourniture d’informations sur les risques potentiels que le changement climatique pourrait produire sur la paix et la sécurité internationale. Il a également demandé au Conseil de sécurité de poursuivre les débats et d’améliorer les cadres sur le changement climatique.

La majorité des participants de la réunion ont appelé à renforcer le mécanisme de fourniture d’informations au Conseil de sécurité sur les liens entre le changement climatique et la sécurité, à assister les pays vulnérables, à tenir les engagements sur la réduction des émissions de gaz... Ils ont discuté de diverses mesures, dont l’introduction de la question d’atténuation des conséquences du changement climatique dans les plans et stratégies de prévention de conflits, d’instauration de la paix.

Les réunions en formule Arria sont une pratique des membres du Conseil de sécurité. Comme les consultations plénières du Conseil, elles ne sont prévues ni par la Charte des Nations unies ni par le Règlement intérieur provisoire du Conseil. Cependant, l’Article 30 de la Charte fait du Conseil le maître de sa procédure et lui donne toute latitude pour établir sa pratique.

Les réunions en formule Arria sont des rencontres confidentielles et très informelles qui permettent aux membres du Conseil d’avoir, à huis clos et selon une procédure offrant toute la souplesse voulue, de francs échanges de vues avec des personnes dont le ou les membres du Conseil qui les ont invitées et qui sont chargés d’organiser et d’animer la réunion. Elles donnent aux membres du Conseil de sécurité concernés la possibilité d’avoir des échanges directs avec des représentants de gouvernements et d’organisations internationales - souvent à la demande de ces derniers - ainsi qu’avec des parties non étatiques, sur des questions qui les préoccupent et qui relèvent de la responsabilité du Conseil de sécurité.

Ces réunions portent le nom d’un ancien représentant permanent du Venezuela auprès de l’ONU, Diego Arria, qui a siégé au Conseil en 1992 et 1993 et inauguré cette pratique en 1992. Lorsqu’il a convoqué la première réunion en formule Arria, l’ambassadeur Arria était Président du Conseil de sécurité. Cependant, il ressort de la pratique récente du Conseil que ses membres préfèrent que ce ne soit pas le Président, mais un autre membre du Conseil, qui convoque ce genre de réunion. La présidence de la réunion est assurée par le membre qui a lancé la convocation.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Inauguration d'un téléphérique disposant du pilier le plus haut du monde Le téléphérique Cat Hai - Phu Long qui relie les communes de Dông Bai et de Phù Long, district de Cat Hai, ville portuaire de Hai Phong (Nord), a été inauguré le 6 juin.