07/10/2019 18:02
Des efforts du Vietnam et du Cambodge pour le règlement de leur problème frontalier et le travail de délimitation et de bornage de la frontière terrestre commune ont abouti à des résultats importants, contribuant à édifier une frontière terrestre de paix, d’amitié, de coopération et de développement entre les deux pays, a souligné le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh.
>>La présidente de l’AN vietnamienne rencontre le PM cambodgien
>>Conférence-bilan sur la délimitation et le bornage de la frontière terrestre Vietnam - Cambodge

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh. Photo : VGP/CVN
La conférence-bilan sur la délimitation et le bornage de la frontière terrestre entre le Vietnam et le Cambodge pendant la période 2006-2019 et la signature du document pour reconnaître les résultats en la matière, qui se sont tenues le 5 octobre à Hanoï, témoignent de ces efforts, a-t-il dit.

Selon Pham Binh Minh, au cours des 40 dernières années, les deux pays voisins se targuent d’une solidarité et d’une amitié de longue date cultivées par les générations de dirigeants et d'habitants. Les deux pays ont également travaillé en étroite collaboration lors de forums internationaux et régionaux.

Dans le processus du développement des relations entre le Vietnam et le Cambodge, avec des efforts considérables et inlassables des deux côtés, les problèmes historiques entre les deux pays ont été progressivement résolus, dont les questions frontalières et territoriales.

D’une longueur de 1.245 km, la frontière terrestre entre le Vietnam et le Cambodge sépare dix provinces vietnamiennes de neuf provinces cambodgiennes. Sur la base des traités signés, les deux pays ont commencé la délimitation et le bornage de la frontière terrestre commune en 1986. À ce jour, environ 84% des 1.245 km de la frontière commune Vietnam - Cambodge ont été délimités et bornés. Le nombre total de bornes frontalières s’est élevé à 2.037.

Concernant les 16% restants de la frontière commune, les dirigeants des deux pays continueront d’œuvrer pour achever rapidement la démarcation et le bornage, afin de passer à la phase de règlement coordonné des questions de délimitation en mer.

Délimitation de la frontière

Cérémonie de signature du Traité complémentaire aux Traités de 1985 et de 2005 concernant la délimitation de la frontière Vietnam - Cambodge, le 5 octobre à Hanoï. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

La signature du Traité complémentaire aux Traités de 1985 et de 2005 concernant la délimitation de la frontière entre les deux pays, et du protocole sur la délimitation et le bornage de la frontière terrestre commune est un événement important dans les relations bilatérales, un jalon historique important dans le processus de traitement des questions de frontière terrestre entre les deux pays après plus de 36 ans de négociation.

Cet événement a réaffirmé l’objectif commun des deux parties d’édifier une frontière de paix, de stabilité, d’amitié, de coopération et de développement durable, sur la base du respect de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale, les intérêts légitimes d’autrui, l'égalité et le bénéfice mutuel, contribuant au renforcement continu des relations de bon voisinage et de la solidarité traditionnelle, dans l'intérêt et la prospérité des peuples des deux pays, a affirmé Pham Binh Minh.

La signature de ces deux documents montre qu’avec la bonne volonté, la détermination, la responsabilité, la confiance et les efforts communs, les questions difficiles dont les questions frontalières et territoriales peuvent encore être complètement résolues sur la base du droit international. Les réalisations communes du Vietnam et du Cambodge jouent également un rôle important dans la consolidation et le renforcement de la solidarité de l’ASEAN et dans le renforcement de son prestige et de sa position sur la scène internationale.

Une fois ces deux documents juridiques ratifiés, les deux parties procéderont à la gestion des frontières en fonction des résultats de la démarcation consignés dans le protocole sur la délimitation et le bornage de la frontière terrestre commune et continueront à maintenir la gestion actuelle des zones où la démarcation n’a pas été achevée conformément au Traité complémentaire aux Traités de 1985 et de 2005.

Les deux parties doivent également commencer l’élaboration et la signature d’un accord pour remplacer celui sur le statut frontalier signé en 1983 pour l'adapter à la nouvelle situation, afin de garantir la sécurité politique, l'ordre social dans les zones frontalières, pour le développement des échanges tous azimuts entre administrations locales et  citoyens des deux côtés de la frontière, et entre les deux pays en général.

Ces résultats inciteront fortement les deux parties à poursuivre leurs négociations en vue de régler les 16% du travail restant de démarcation et de bornage de la frontière terrestre commune pour édifier une frontière terrestre de paix, d’amitié, de coopération et de développement, conformément à la devise "bon voisinage, amitié traditionnelle, coopération intégrale et durable" entre les deux pays, a-t-il conclu.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam Le Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam, réunissant 15 agences de voyage vietnamiennes et des partenaires russes, s’est ouvert lundi 21 octobre dans la ville russe.