04/02/2019 13:57
En l’an 2000, après une quarantaine d’années d’enseignement dans les Universités allemandes de Munich et de Passau, le Dr en ethnologie Nguyên Tiên Huu est revenu au pays avec un trésor: une bibliothèque entièrement dédiée au Vietnam.

Nguyên Tiên Huu présente un ancien livre précieux.
Photo: Dông Hà/CVN

Le Dr Nguyên Tiên Huu peut se targuer du titre de voyageur ayant le plus imposant bagage! En effet, ce ne sont pas moins de 8.000 livres, magazines et documents divers qui ont voyagé dans un conteneur de 40 pieds, soit plusieurs tonnes de connaissances, pour venir garnir les rayonnages de sa maison.

Malgré ses 80 ans, sa passion pour la recherche et la découverte de nouveaux documents, concernant le Vietnam, reste intacte.

Au cours des derniers mois de 2018, cet octogénaire était encore occupé à la rédaction d’un cours universitaire, intitulé "La gastronomie vietnamienne et mondiale".

Située dans la rue Nguyên Huu Tho, district de Long Diên, province de Bà Ria-Vung Tàu (Sud), la maison de Nguyên Tiên Huu regorge de livres rares. C’est une richesse accumulée pendant une quarantaine d’années de travail à l’étranger. En ce qui concerne le transport de ces documents au Vietnam, "il y a eu du pain sur la planche", confie-t-il. Avant d’expliquer: "Il s’agit de documents particuliers (la plupart sont en langue étrangère). Aussi, a-t-il été nécessaire de demander la permission des organismes compétents au niveau central pour passer la douane, après vérification des responsables culturels".

Pour le chercheur Trân Bach Dang, cette masse de documents peut être très utile aux travaux de nombreux scientifiques vietnamiens. Et, c’est grâce à son aide que ces documents ont pu transiter facilement, après quelques formalités.

Dette envers le pays

Le Dr Nguyên Tiên Huu se considère comme une personne chanceuse, parce qu’il a eu, pendant sa jeunesse, l’opportunité d’étudier et de travailler à l’étranger, sans subir guerre et bombes.

Pour cela, depuis son premier jour à l’étranger, cet octogénaire s’est toujours senti redevable à ses parents et sa patrie. Et, tout au long de ces années, il a toujours conservé dans son cœur l’image de son pays natal.

Le Dr Nguyên Tiên Huu dans sa bibliothèque de livres précieux.
Photo: Dông Hà/CVN

C’est pourquoi, il a décidé de s’orienter vers l’ethnologie et la vietnamologie, à contrario de nombreux Vietnamiens qui préfèrent souvent la médecine, l’informatique et la technologie pour trouver facilement un emploi à l’étranger.

"C’était, pour moi, le meilleur moyen d’être en lien de cœur avec mon pays natal", partage l’octogénaire Nguyên Tiên Huu.

Pendant tout le temps passé à travailler dans les Universités de Munich et de Passau, il s’est consacré à l’acquisition et l’étude de nombreux documents, livres et journaux sur le Vietnam.

En évoquant les difficultés d’accès à ces documents précieux, il explique: "Parfois, je devais utiliser mon statut de Professeur et de Docteur pour avoir la possibilité de les copier pour ma recherche". Et d’ajouter: "J’ai économisé beaucoup d’argent pour acheter des livres écrits par des étrangers sur le Vietnam, rares et très coûteux pour certains".

Non content de rassembler des documents sur son pays natal, Nguyên Tiên Huu a également rédigé et publié des dizaines de livres et d’articles sur la culture, les habitants, l’histoire et la gastronomie du Vietnam en allemand, français et anglais.

Un trésor pour les jeunes

En outre, ce Docteur octogénaire a organisé un colloque intitulé "Hô Chi Minh et le développement du mouvement communiste au Vietnam" en juin 1990 en Allemagne, à l’occasion de la célébration du 100e anniversaire de la naissance du Président Hô Chi Minh. Celui-ci a attiré des historiens renommés comme les Professeurs Phan Huy Lê, Dinh Xuân Lâm, etc. "Pour moi, il s’agissait, à ce moment-là, du seul colloque scientifique international, au monde, portant sur le Président Hô Chi Minh", témoigne-t-il.

À partir des exposés présentés dans ce colloque scientifique, le Dr Nguyên Tiên Huu a écrit le livre Hô Chi Minh - l’âme nationale, publié par la Maison d’édition Tre (Jeunesse) en 1999.

Depuis son retour au pays natal, il continue à enseigner dans les universités de la mégapole du Sud. À l’heure actuelle, il est membre de centres, instituts de recherche et clubs spécialisés dans la culture, le tourisme et la gastronomie.

Vivant à Long Diên depuis une décennie, le Dr Nguyên Tiên Huu ouvre toujours sa porte pour accueillir les amoureux de livres. "Je veux laisser ce trésor aux générations futures. J’espère que quelqu’un en exploitera toute la richesse", confie-t-il.


Nguyên Tiên Huu et ses livres collectés

Le Dr Nguyên Tiên Huu est originaire de la province de Nghê An (Centre). En 1954, il quitta son village natal pour vivre à Hô Chi Minh-Ville avec sa famille. En 1960, il entama des études à la Sorbonne à Paris, en France, en ethnologie et culture du Vietnam. Deux ans plus tard, il s’inscriva à l’Université de Munich (Allemagne) et soutint sa thèse doctorale en 1969, avant d’être responsable de la discipline de Vietnamologie dans les Universités de Munich et de Passau.

1. Tonkin en néerlandais (1644-1645) sur le Vietnam du XVIIe siècle.

2. Dictionarium Latino - Annamiticum (Dictionnaire latin - An Nam) publié en 1880.

3. L’Annamite mère des langues, publié en 1892.

4. Annamites et Extrême Occidentaux (1894).

5. Copie documentaire prise dans les Archives nationales de la France sur l’histoire moderne du Vietnam, en particulier les mouvements Xô Viêt Nghê Tinh (1930-1931) et Dông Kinh Nghia Thuc.

6. Photocopies et film sur l’histoire du Parti communiste du Vietnam conservés en France.

7. Trois collections de livres et de journaux ainsi qu’une centaine d’archives en microfilm de l’École française d’Extrême-Orient et de l’Association de recherche de l’Indochine de 1883 à 1965.

Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Ouverture du festival de la grotte de Quang Binh en 2019 Placé sous le thème "Quang Binh - mystères éternels", le festival de grottes a commencé le 20 juillet dans la province centrale de Quang Binh.