01/12/2021 16:42
Mercredi 1er décembre, le vol VN99 de San Francisco à Hô Chi Minh-Ville de la Compagnie aérienne nationale du Vietnam, Vietnam Airlines, transportant 170 passagers à bord d’un Bœing 787-9 Dreamliner, a atterri en toute sécurité à l'aéroport international de Dà Nang (Centre), le premier opéré par un transporteur vietnamien vers les États-Unis.

>>Vietnam Airlines obtient une licence pour voler directement vers les États-Unis
>>La ligne directe Vietnam - États-Unis dope les liens économiques et culturels
>>Vietnam Airlines opère avec succès son premier vol direct vers les États-Unis

Le vol VN99 de San Francisco à Hô Chi Minh-Ville de la Compagnie aérienne nationale du Vietnam (Vietnam Airlines).
Photo : VNA/CVN


Vietnam Airlines a informé que le vol VN99 a décollé de l'aéroport de San Francisco à 23h28 le 29 novembre (heure locale, soit 14h28 le 30 novembre, heure du Vietnam) et a atterri à Dà Nang à 06h03 le 1er décembre, en réponse aux demandes des organes compétents concernant les réglementations de lutte contre le COVID-19. La durée totale du vol direct de San Francisco à Dà Nang est de 15 heures 35 minutes.

Le vol de 14.000 km au départ de San Francisco a traversé six zones de contrôle aérien dont le Canada, l'Alaska (États-Unis), la Russie, la Mongolie, la Chine, Hong Kong (Chine) et a atterri à Dà Nang.

Le directeur du Bureau du commerce international de San Francisco, Mark Chandler, a exprimé sa conviction que ce vol direct régulier contribuera à accroître les activités commerciales et d'apprentissage entre les deux pays.

Vietnam Airlines est actuellement la première et la seule compagnie aérienne vietnamienne à être autorisée à effectuer des vols directs réguliers sans escale vers les États-Unis, raccourcissant le temps de vol de 3 à 10 heures par rapport aux itinéraires avec escales.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.