28/05/2021 12:07
L'Institut d'études sur l'Afrique et le Moyen-Orient (IAMES) relevant de l'Académie des sciences sociales du Vietnam a organisé la Journée de l'Afrique et la cérémonie de lancement de l'Union de coopération économique Vietnam - Afrique (VAECA).
 
Il s’agit d’un forum où les particuliers, les entreprises et les organisations du Vietnam et de l’Afrique peuvent promouvoir les relations de coopération et d’investissement, ainsi que de construire des partenariats stratégiques.

De bons résultats dans la coopération bilatérale

Lors de la cérémonie de lancement de l'Union de coopération économique Vietnam - Afrique. Photo : VNE/CVN

Selon Le Phuoc Minh, chef d’IAMES, avec environ 1,2 milliard de personnes, une main-d'œuvre jeune, des liens régionaux et internationaux croissants, l'Afrique est en train de devenir l'un des importants centres de croissance du monde.

Le commerce entre le Vietnam et ce continent a presque triplé au cours de la dernière décennie, passant de 2,52 milliards de dollars en 2010 à 7,4 milliards en 2019. En 2020, les échanges commerciaux ont légèrement diminué en raison de l'épidémie de COVID-19. A ce jour, les marchandises du Vietnam sont présentes dans la plupart des pays africains, les principaux débouchés étant l'Afrique du Sud, l'Égypte, le Ghana, l'Algérie, la Côte d'Ivoire...

A cette occasion, Dao The Anh, directeur adjoint de l’Académie national des sciences agricoles du Vietnam (VAAS), a fait savoir que «le Vietnam occupe les premiers rangs du monde en termes de production et d’exportation de riz, de produits aquatiques, de café, de noix de cajou, de poivre… Ces dernières années, dans le cadre du programme de coopération Sud-Sud en Afrique, la VAAS a envoyé 2000 agronomes vietnamiens dans des pays africains pour assister leurs agriculteurs dans la production de riz, de maïs, d’haricots, de légumes et de noix de cajou».

"Dans de nombreuses localités de pays africains, une fois les savoirs techniques du Vietnam transférés, la productivité agricole a crû fortement, voire a triplé, par rapport à la période précédente", a partagé Dao The Anh.

Renforcement de la coopération
dans l’agriculture et l’élevage

 
"En tant que membre de la VAECA, la VAAS souhaite continuer à soutenir les pays africains dans la production agricole pour augmenter la production alimentaire. Nous proposons de continuer à transférer les ressources génétiques de plantes vivrières et industrielles afin de vous aider à produire de la nourriture adaptée au changement climatique. Nous souhaitons vous aider également à produire des semences, à construire un centre de formation du personnel pour le secteur de l'agriculture et du développement rural en Afrique", a déclaré le dirigeant de VAAS.

Dans de nombreuses localités de pays africains, la productivité agricole a crû fortement, voire a triplé, par rapport à la période précédente.
Photo : BQT/CVN

Toujours selon lui, le Vietnam développe fortement son industrie agro-alimentaire, il a donc un grand besoin de matières premières agricoles en provenance d'Afrique. Par exemple, la noix de cajou brute a été beaucoup importée d'Afrique au fil des ans. La partie vietnamienne compte coopérer et investir en Afrique dans la production de nombreuses cultures vivrières et industrielles, afin d’exporter ces produits au Vietnam pour les transformer au service de la réexportation.

"Les entreprises vietnamiennes veulent pénétrer plus profondément dans le marché africain, mais il reste encore de nombreux problèmes à résoudre, tels que manque d'informations sur l'environnement d’investissement et d’affaires, le système juridique… conduisant à de nombreux risques d'investissement", a indiqué Lê Phuoc Minh.

Selon des avis de plusieurs diplomates africains, l’Afrique est un marché potentiel mais aussi plein de risques pour les entreprises vietnamiennes, en raison de la situation politique instable, des difficultés de paiement, des différences du système juridique dans chaque pays… C’est pourquoi, les entreprises vietnamiennes peuvent s'approcher des blocs de marché tels que l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) et le marché commun de l'Afrique de l'est et de l'Afrique australe (COMESA) pour une meilleure efficacité de coopération.

Les ambassadeurs des pays africains ont également grandement apprécié les réalisations de l'agriculture vietnamienne, et sont impatients de tirer des expériences et leçons de ces réalisations et de promouvoir   la coopération dans la culture et l'élevage. Le Vietnam et les pays africains doivent renforcer les canaux de dialogue et d'échange d'informations entre les deux parties, dans lesquels les entreprises devraient jouer un rôle de catalyseur. Sur cette base, la VAECA doit devenir un symbole de confiance, un pont d'amitié et de coopération économique entre le Vietnam et les pays africains, contribuant à resserrer et dynamiser les relations bilatérales.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le temple Xa Tac, un lieu sacré à Quang Ninh Situé sur les rives de la rivière Ka Long, ville de Mong Cai, province septentrionale de Quang Ninh, le temple Xa Tac est un site attirant de plus en plus de pèlerins.