11/11/2020 17:28
Le "Renforcement des activités commerciales post-COVID entre le Vietnam et les pays francophones en Afrique" était le thème d'un atelier international tenu le 10 novembre à Hanoï.
>>Table ronde télévisée pour le cinquantenaire de la Francophonie
>>Renforcer les échanges économiques dans l'espace francophone
>>L'OIF voudrait intensifier les coopérations entre le Vietnam et l'Afrique
>>Pour la gestion durable de l’environnement en Afrique francophone

Atelier international "Renforcement des activités commerciales post-COVID entre le Vietnam et les pays francophones en Afrique", le 10 novembre à Hanoï.

L'atelier international a été organisé par le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce (MIC) et le Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique (BRAP) de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

L'événement a vu la participation des représentants des ambassades des pays francophones d'Afrique au Vietnam, d’experts, d'organisations internationales, ainsi que d’entreprises exploitant actuellement le marché africain. Environ 300 personnes sont intervenues via les plateformes de diffusion en direct.

En dépit de la crise sanitaire, le Vietnam et l’Afrique francophone maintiennent leur échange commercial. Les 32 pays francophones en Afrique, qui comptent plus de 570 millions d’habitants, sont un marché riche de potentialités pour les entreprises vietnamiennes.

"La valeur totale des import-exports des deux parties en 2019 s'est élevée à 4,5 milliards d’USD, a informé le vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Cao Quôc Hung. Le MIC s’engage à mettre en place des politiques favorables aux activités des entreprises africaines au Vietnam ainsi que du BRAP, et à devenir une véritable passerelle entre ce continent et les partenaires en Asie-Pacifique".

Le vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Cao Quôc Hung, le 10 novembre à Hanoï.

De son côté, le représentant du BRAP, Chékou Oussouman, a souligné que le Vietnam et l’Afrique francophone partageaient nombre de similarités : une population jeune, une diversité culturelle, des ressources naturelles abondantes, etc.

En particulier, les deux parties possèdent beaucoup de domaines encore "peu exploités" comme le numérique, les services financiers, les énergies renouvelables, l’agriculture durable ou encore les industries auxiliaires et manufacturières. Ce sont aussi les défis que l’Afrique francophone et l’Afrique en général devront surmonter pour mieux s’intégrer dans l’économie mondiale.

"En Afrique, chaque année, il y a environ 15 millions de jeunes diplômés qui entrent sur le marché du travail. L’employabilité est une question importante qui se pose à tous les pays du continent", a exprimé Chékou Oussouman. Par conséquent, le Vietnam, qui est aussi un nouveau centre d’économie numérique en Asie, "pourrait partager ses expériences en la matière - le moyen pour offrir de nouvelles opportunités d’emploi aux jeunes Africains".

Durant la séance ont également été présentés une série de rapports et de questions-réponses concernant les procédures administratives, la gestion des risques, l’analyse de marché, les modes de paiement à l’international, les ressources humaines, etc.

4,5 milliards d'USD d'échanges commerciaux

Le représentant du Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique (BRAP) de l'OIF, Chékou Oussouman, le 10 novembre à Hanoï.

Selon Lê Hoàng Oanh, directrice du Département des marchés d’Asie et d’Afrique du MIC, la valeur commerciale entre le Vietnam et l'Afrique francophone augmente régulièrement depuis quelques années : de 2,7 milliards d’USD en 2015 à 4,5 milliards en 2019, avec une croissance annuelle moyenne de 13,6%.

Plus précisément, en 2019, la valeur des exportations du Vietnam vers les pays francophones en Afrique était de 1,7 milliard d’USD (+ 6,3% par rapport à 2018), et celle des importations, de 2,8 milliards (+ 12%).

Le Vietnam maintient des échanges réguliers avec dix pays francophones : le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Congo, la République démocratique du Congo, l’Égypte, le Ghana, le Maroc, le Mozambique et le Togo. Ces activités représentent 88% de la valeur totale des import-exports du Vietnam vers ce continent, et 1,1% des échanges commerciaux du pays en 2019.

Dégustation de spécialités vietnamiennes, le 10 novembre à Hanoï.

D’après le Département général des douanes du Vietnam, le riz est le premier produit d’exportation du pays. En 2019, le commerce du riz vietnamien vers l’Afrique francophone a atteint 589,4 millions d’USD, soit l’équivalent de 14,9% du riz importé sur ce marché. Ce chiffre représente également 21% de la quantité totale de riz vietnamien exporté dans le monde entier.

Par ailleurs, les autres produits vietnamiens prisés en Afrique francophone sont les composants électriques et électroménagers, les produits agricoles, ou encore les services en télécommunications.

De son côté, le Vietnam y importe de nombreuses matières premières telles que coton, noix de cajou, bois, métaux, etc.

"Nous sommes convaincus que le Vietnam deviendra la première destination des entreprises d’Afrique francophone dans l’avenir. Les deux parties ont beaucoup de produits à échanger et vont renforcer dès maintenant leur étroite collaboration pour profiter davantage des potentialités ainsi que des opportunités économiques et commerciales au cours des prochaines années", s’est réjouie Lê Hoàng Oanh.

Texte et photos : Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".