24/02/2018 16:47
La célèbre soprano roumaine Angela Gheorghiu a reçu vendredi soir 23 février un "Victoire d'honneur" lors de la 25e édition des Victoires de la musique classique, qui récompense des artistes confirmés mais surtout de jeunes pousses.
>>Décès soudain du violoniste de jazz français Didier Lockwood
>>Richard Clayderman, globe-trotter du romantisme adulé en Chine

La soprano roumaine Angela Gheorghiu à Vienne, le 16 février 2012.
Photo : AFP/VNA/CVN

Un quart de siècle après son lancement, les Victoires classiques 2018 ont été l'occasion de faire des défiler des vidéos rappelant les moments les plus émouvants des éditions précédentes, des interprétations de Rostropovitch à celles de Roberto Alagna ou de Natalie Dessay.

Considérée comme l'une des plus grandes voix de la scène lyrique dans le monde, Angela Gheorghiu a interprété un air de Madame Butterfly de Puccini avant de se voir décerner cet hommage reçu l'année dernière par le ténor allemand Jonas Kaufmann.

La soprano roumaine, qui a formé avec Alagna le couple le plus célèbre de l'opéra avant de divorcer avec fracas, a lancé en octobre dernier Eternamente, son premier album studio depuis six ans.

De nombreux talents sont devenus des stars

Les Victoires de la musique classique, qui comptent six catégories, ont fait découvrir au grand public de nombreux talents devenus des stars.

Parmi eux le contre-ténor Philippe Jaroussky, le pianiste Alexandre Tharaud, les frères Gautier Capuçon (violoncelle) et Renaud Capuçon (violon).

Gautier Capuçon, qui a remporté le prix nouveau talent en 2001, était d'ailleurs nommé cette année dans la catégorie Soliste instrumental, mais s'est incliné devant le violoncelliste Victor Julien-Laferriere.

Dans la catégorie Révélation soliste instrumental, c'est le jeune violoncelliste Bruno Philippe qui l'a emporté grâce à une belle interprétation du concerto pour violoncelle N2 en si mineur, op.104 de Dvorak.

La soirée a été diffusée en direct sur France 3 de l'auditorium La Grange au Lac à Evian, avec l'orchestre de l'Opéra national de Lyon et son chef Pierre Bleuse.

Les Victoires classiques ont rendu hommage à Mstislav Rostropovitch qui avait présidé les Rencontres musicales d'Evian dans cet auditorium. Dans une brève vidéo, on voit le légendaire violocelliste ému lancer J'adore Paris, j'adore la France.

La cérémonie a été présentée pour la 17e et dernière fois par le chef d'orchestre, violoncelliste et animateur de radio Frédéric Lodéon et par la journaliste Leïla Kaddour. Alors que l'édition 2017 était dominée par les femmes, ce sont des artistes hommes qui ont raflé la majorité des nominations (14 contre 4 femmes) cette année.

La soprano française Sabine Devieilhe, déjà primée à deux reprises par les Victoires, est la grande gagnante de la soirée en remportant la catégorie Artiste lyrique et en recevant de le prix du meilleur enregistrement (album Mirages, avec l'ensemble Les Siècles de François-Xavier Roth).

La mezzo soprano Eva Zaicik, fraîchement sortie du conservatoire et qui vient d'être primée au concours Voix nouvelles - une sorte de Star'Ac pour l'art lyrique - est la Révélation artiste lyrique de l'année.

Déjà compositeur de l'année en 2013, Karol Beffa a été sacré meilleur compositeur 2018 avec sa création Le bateau ivre.

L'année dernière, les Victoires de la musique classique avaient réuni 1,3 million de téléspectateurs, contre 1,6 million en 2016.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Développement du tourisme communautaire au Vietnam Au cours de ces dernières années, le tourisme communautaire s’est bien développé dans plusieurs localités, dont les provinces de Hoà Binh, Lào Cai (Nord), et Quang Nam (Centre).