02/12/2019 18:06
Les ressources allouées à la lutte contre le sida ont considérablement diminué, a averti le Département de prévention et de lutte contre le sida, qui a évoqué un grand défi à l’échelle nationale. Pour relever ce défi, le Vietnam compte désormais sur le secteur privé.
>>Meeting à Bac Giang contre le VIH/sida
>>Vu Thi Hiên mène le combat pour les personnes porteuses du VIH
>>La politique de dépistage du VIH sévèrement critiquée dans une étude

L’accès des séropositifs aux services de prévention et de santé s’est nettement amélioré. Photo : Duong Ngoc/VNA/CVN

Le ministère de la Santé, en collaboration avec l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et l’organisation PATH a mis en place un programme visant à impliquer davantage le secteur privé dans la lutte contre le sida.

Force est de constater qu’au cours des dernières années, le partenariat public-privé joue un rôle primordial dans la lutte contre cette épidémie. L’accès des séropositifs aux services de prévention et de santé s’est nettement amélioré. Depuis 2015, plus de 140 mille personnes ont bénéficié de tests de dépistage grâce aux organisations et aux entreprises sociales. Quant au réseau de travailleurs sociaux séropositifs, il n’a cessé de s’élargir. Dernier point : la communication sur la prévention du sida a été renforcée grâce aux financements des entreprises privées.

"Les sociétés et les entreprises privées jouent un rôle important dans la lutte contre l’épidémie car elles interagissent directement avec les personnes vivant avec le virus en tant qu’employeur ou  indirectement avec les familles, les clients et les membres de la communauté", observe Nguyên Hoang Long, chef du Département de prévention et de lutte contre le sida.

Pour Lê Thanh Chung, directeur adjoint du Centre de contrôle épidémique du service de la santé de la ville de Dà Nang, le rôle des jeunes est essentiel dans la sensibilisation aux dangers du sida.

"Les pouvoirs publics et la société doivent s’engager plus activement dans la lutte contre cette pandémie", nous dit-il. "À mon avis, les jeunes pourraient jouer un rôle important dans la sensibilisation à la prévention et à la lutte contre la discrimination à l’égard des personnes séropositives".

Le Vietnam tente d’atteindre en 2030 l’objectif 90-90-90 (90% des personnes vivant avec le VIH connaîtront leur statut sérologique, 90% des personnes dépistées recevront un traitement antirétroviral durable, et 90% des personnes recevant un traitement auront une charge virale dura-blement supprimée), une cible ambitieuse de traitement pour aider à mettre fin à la pandémie.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Côn Dao parmi les plus belles destinations pour les voyages hivernaux Le magazine prestigieux Vogue Paris a nommé l'île de Côn Dao dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud) parmi les neuf plus belles îles secrètes que les voyageurs devraient visiter cet hiver.