11/10/2018 16:00
Selon les experts, l'application des technologies de l'information (TI) dans le secteur de la santé contribue à la modernisation des services de soins des habitants.
>>Des soins de santé gratuits pour plus de 10.000 personnes
>>Le Vietnam étudie des expériences internationales en matière de paiement des soins hospitaliers

Une borne électronique de santé dans l’hôpital de l’Université de pharmacie et de médecine de Hô Chi Minh-Ville.
Photo: Thành Son/CVN

Lors d’un séminaire intitulé "La médicine intelligente à l'ère 4.0" organisé récemment à Hô Chi Minh-Ville, le chef du Département des technologies de l'information du ministère de la Santé, Trân Quy Tuong, a déclaré que ledit ministère était en train d’élaborer un projet de développement d’une médicine dite intelligente avec trois piliers majeurs: prévention, consultation et traitement "intelligents", et gestion médicale "intelligente".

Plus précisément, la prévention intelligente a pour but de créer des logiciels pour envoyer un avertissement aux utilisateurs à propos de la propagation d’une certaine maladie, ainsi qu’une carte épidémiologique qui aide à repérer et éviter les endroits où ladite maladie se développe.

En outre, il est également nécessaire de promouvoir des connaissances médicales de base pour que les gens puissent savoir comment naviguer et consulter les informations. "Actuellement, on peut consulter toutes sortes d’informations sur Internet, mais la plupart du temps elles ne sont pas officielles et parfois même fausses. Ainsi, nous construisons des applications se basant sur des connaissances médicales officielles pour que tout le monde puisse en prendre connaissance", a insisté Trân Quy Tuong.

En ce qui concerne les consultations et traitements "intelligents" des patients, selon Trân Quy Tuong, les hôpitaux ne pourront pas être qualifiés de modernes s’ils n’appliquent pas les technologies informatiques dans leur gestion sanitaire.

Les technologies de l’information permettent de simplifier les procédures administratives en favorisant l’accès aux services médicaux des patients tout en réduisant leur temps d'attente. Ainsi, au lieu de se rendre à l’hôpital, les malades peuvent s’inscrire aux consultations à domicile, sauf en cas d'urgence.

Grâce à une gestion intelligente, gérée par le déploiement des TI, le directeur d’un hôpital peut connaître en temps réel le nombre de patients présents ainsi que les départements les plus encombrés pour donner et prendre des décisions adaptées.

Les données sur le nombre de patients, les maladies, la sécurité alimentaire et les médicaments sont mises à jour dans les établissements de santé de chaque commune, jusqu’aux hôpitaux de district et de province en temps réel. Ainsi, le ministère de la Santé sait lesquels des 1.400 hôpitaux de l’ensemble du pays sont les plus encombrés.

Hô Chi Minh-Ville, pionnière

Application de la technique d’Imagerie par Résonnance Magnétique - IRM (MRI en anglais) à l'hôpital de Thu Duc, Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Phuong Vy/VNA/CVN

Pour sa part, Trân Van Duc, chef de l’hôpital de l’Université de pharmacie et de médecine de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré que depuis 2017, il avait mis en place les dossiers médicaux électroniques, un système PACS, des factures en ligne et des bornes électroniques afin de moderniser le stockage de l'information et d'accroître les utilités en faveur des patients et du personnel médical.

"Grâce aux avantages des dossiers médicaux électroniques, le traitement des patients est toujours transparent et clair et permet d’éviter les erreurs regrettables. À l'avenir, l’hôpital appliquera encore davantage la gestion des dossiers médicaux électroniques dans sa gestion des médicaments et des fournitures médicales", a-t-il ajouté.

En outre, cet établissement a mis en place un système d’enregistrement des consultations via des bornes électroniques de santé. Ainsi les patients ne perdent pas de temps à faire la queue en attendant d’être examinés.

De plus, pour réduire le temps et le coût d'impression papier, l’hôpital a également mis en place le paiement électronique.

Auparavant, en coopération avec le Groupe des postes et des télécommunications du Vietnam (VNPT), l’hôpital Nguyên Trai avait mis en service le système de gestion hospitalier VNPT-HIS. D’après le docteur Vo Van Tiên, directeur de l’hôpital Nguyên Trai, ce logiciel répond entièrement aux services de consultation et de traitement des patients, aide à gérer les informations, les dossiers médicaux des patients ainsi qu’à sauvegarder le processus de traitement et de diagnostic.

Tang Chi Thuong, chef adjoint du Service municipal de la santé de Hô Chi Minh-Ville, a fait savoir qu’à partir de 2019, ce service pourrait envoyer des invitations et des notifications via messagerie sur les "smartphones", telle une application téléphonique. 

En somme, l'application des TI dans ce secteur aide les établissements médicaux de la ville à optimiser leurs opérations et améliorer leurs performances dans le traitement des patients. Il s’agit également de la condition sine qua non pour la mise en place d’une médicine intelligente afin de répondre aux besoins de développement à l'ère de la révolution industrielle 4.0.

Nguyên Tùng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.