20/10/2017 18:21
Ces derniers temps, l’Université de Hanoï ne cesse d’améliorer la qualité de son enseignement et de son apprentissage des langues afin de mieux s’intégrer et s’adapter aux besoins du marché de l’emploi. La conférence internationale du 20 octobre à Hanoï a fait marquer son orientation.

>>Lancement d'un projet innovant à Hanoï
>>Donner les clés de la recherche scientifique aux enseignants francophones
 

La conférence internationale sur l’innovation de l’enseignement et de l’apprentissage des langues, le 20 octobre à Hanoï.
Photo : Quê Anh/CVN


Près de 200 enseignants et cadres de l’Université de Hanoï, scientifiques, chercheurs vietnamiens et étrangers ont participé à la conférence internationale «Enseignement et apprentissage des langues : innovation et améliorations pratiques». Cet événement, le 20 octobre à Hanoï, a été organisé par les Départements de français, anglais et allemand de l’université. Il s’agit d’une des activités pour célébrer le 50e anniversaire de ces trois départements.

Pendant la journée, les participants ont pu écouter les interventions concernant notamment l’enseignement d’interprétation multilingue, le développement de la créativité des étudiants français, anglais et allemands via des activités communautaires (dont le club), les impacts sur la qualité de formation dans les départements de français, anglais et allemand aux yeux des étudiants ainsi que la perception des enseignants lors d'évaluations en salle de classe.          

Un conférencier spécial, David Nunan, professeur émérite à l'Université de Hong Kong (Chine), s’est exprimé lors du colloque, de la raison et du but des innovations d’enseignement et d’apprentissage des langues. «Dans la nouvelle ère, la technologie et les ressources multimédias permettent aux individus de découvrir par eux même. L'éducation doit encourager l’esprit d’enquête et l’indépendance au lieu de la transmission traditionnelle des connaissances. Les gens devront apprendre à travailler en équipe», a-t-il dit. Ce professeur, à lui seul, a publié plus de 100 livres et articles dans les domaines du développement du curriculum et des matériaux, de la recherche en classe et de l'analyse du discours.

«Cette conférence a pour but de faire un rapport d’évaluation de l’enseignement et de la recherche scientifique et de proposer les solutions afin d’améliorer la qualité de ces activités. Je crois que les résultats de la conférence sont très praticables, a fait savoir Nguyên Van Trào, directeur adjoint de l’Université de Hanoï. Cet événement significatif s’inscrit dans une série d’activités pour célébrer le 50e anniversaire des trois Départements de français, anglais et allemand et d’affirmer que ces départements sont devenus une passerelle de coopération dans la recherche scientifique et la formation dans le pays et dans la région asiatique».
 

L’enseignement et l’apprentissage de langues dans l’Université de Hanoï ne cessent d’être innovés afin de mieux s’intégrer et s’adapter aux besoins du marché de l’emploi.
Photo : ST/CVN


Le responsable a souligné que la langue représente un capital. Cette dernière est plus précieuse si elle est «partagée» dans les forums comme «la conférence internationale aujourd’hui».

Département de français :
actif et efficace

    
«Dans mon intervention, j’aborde un nouvel aspect dans le métier de traduction : la traduction accompagnant la localisation des informations. Par exemple, un document d’origine dispose de plusieurs expressions et mots que les lecteurs en langue ciblée ne comprennent pas. Un traducteur doit les expliquer et utiliser les expressions et mots compréhensibles», a dit le Professeur associé, Docteur Vu Van Dai, un conférencier.         

Selon lui, le Département de français de l’Université de Hanoï s’avère «actif» et «efficace» dans la recherche scientifique. Tous les enseignants se lancent dans le secteur. La plupart d’entre eux possèdent de 500 à 700 heures de recherche par an. «Leurs résultats sont bien exploitables à l’enseignement de ce département», a-t-il estimé.

Depuis l’an 2000, le Département de français a réalisé dix projets de recherche scientifique dans le pays. Ses enseignants ont activement participé aux séminaires biannuels de la recherche de la langue française en Asie-Pacifique, organisés par le Centre régional francophone d’Asie-Pacifique (CREFAP) et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).             

Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Les ponts célèbres de Dà Nang Dà Nang (Centre) est surnommée la ''ville de lumières'' en raison de ses ponts lumineux. Parmi eux, les trois plus importants enjambent la rivière Hàn: Dragon, Nguyên Van Trôi et Thuân Phuoc.