14/09/2016 19:02
Les 10es Assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne ont lieu du 14 au 16 septembre dans la ville de Cân Tho (delta du Mékong).
>>Hô Chi Minh-Ville accueille le président français François Hollande
>>Déclaration commune Vietnam-France
>>Vietnam et France intensifient leur coopération dans l’agriculture

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam aux 10es Assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne, le 14 septembre à Cân Tho (Sud).
Photo : Truong Giang/CVN

L'événement, organisé par le Comité populaire municipal de Cân Tho (Sud), était honoré de la présence du vice-premier ministre Vu Duc Dam, de la secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation, Martine Pinville, de l’ambassadeur de France, Bertrand Lortholary. Des représentants de ministères et des dirigeants de plus de quarante provinces et villes du Vietnam, ainsi que des représentants d’organes diplomatiques et de représentations de commerce français et vietnamiens, participaient à cet évènement triennal.

À cette occasion, de nombreuses thématiques ont été débattues concernant la coopération dans les secteurs de l’éducation et de la santé, le développement durable, l’économie, l’environnement, le changement climatique, le développement urbain, la culture et le patrimoine.

La France, partenaire important

Vu Duc Dam a affirmé que la France était un partenaire stratégique du Vietnam, l’un de ses plus grands partenaires dans son ouverture à linternational, et que l’important de la coopération franco-vietnamienne était qu’elle fût intégrale non seulement au niveau central, mais aussi local, ce qui est le cas puisque cette dernière est de plus en plus riche dans ses domaines comme dans ses fruits.

Selon M. Dam, la coopération décentralisée a une étendue de plus en plus plus grande, et ses mécanismes s’améliorent. Aujourd’hui, ce sont plus de soixante localités des deux pays qui s’y sont engagées et, à travers celle-ci, bon nombre de projets concrets et pratiques ont été menés à leur terme, de la gestion urbaine à l’économie, en passant par l’environnement et l’éducation.

«Cette conférence intervient dans un contexte très significatif, celui de la récente visite d’État au Vietnam du président français François Hollande qui, en elle-même comme par son succès, révèle le rôle et l’importance, ainsi que les perspectives de développement, des relations entre les localités des deux pays, ce que, d’ailleurs, les dirigeants français et vietnamiens avaient affirmé et attendaient», a souligné le vice-Premier ministre Vu Duc Dam.

Lors du discours d’inauguration, Vo Thành Thông, président du Comité populaire de la ville de Cân Tho, a déclaré être honoré d’être l’organisateur de ces assises. Avant d’affirmer que celles-ci, qui contribuent au renforcement des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays, donneraient de nouvelles opportunités aux localités, aux organisations et aux individus de se rencontrer pour porter la coopération à plusieurs autres secteurs en vue de répondre aux attentes comme aux intérêts des deux peuples.

Le président du Comité populaire de la ville de Cân Tho, Vo Thành Thông, aux 10es Assises. 
Photo : Truong Giang/CVN

Actuellement, la ville de Cân Tho a vu la réalisation de cinq projets d’investissement direct de la France, d’un montant total de 5,3 millions de dollars, ainsi que de deux autres d’aide publique au développement, financés par le gouvernement français à hauteur de 38,76 millions d’euros. Cân Tho et Toulouse ont également signé plusieurs accords de coopération dans la lutte contre le changement climatique.

Mme Martine Pinville a indiqué que la visite de François Hollande était un grand succès en donnant un nouvel élan aux relations bialtérales tout en valorisant leur coopération à tous niveaux.

«Cette coopération locale est un atout extraordiaire de la relation franco-vietnamienne et, d’ailleurs, est reconnu en tant que tel par le partenariat stratégique convenu en septembre 2103 par les deux premiers ministres», a rappelé Mme Martine Pinville, avant d’insister sur l’importance extrême de ces 10es assises, saluant et félicitant à cette occasion la venue et le travail de coordination des associations françaises, notamment dans les projets, ainsi que la présence à cet évènement des acteurs associatifs, culturels, institutionnels, universitaires et économiques.

Selon Mme Martine Pinville, en vingt années d’existence, plus de deux cents projets ont vu le jour, impliquant dans de nombreux secteurs dix-neuf collectivités françaises et dix-sept provinces vietnamiennes.

«Le Vietnam est le tout premier pays dans le monde à avoir bénéficié et à bénéficier d’un tel soutien de la part des collectivités locales françaises», a souligné la secrétaire.

La France, un grand partenaire du Festival de Huê. 
Photo : CTV/CVN

Bùi Thanh Son, vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, a rappelé que, conscient des difficultés inhérentes à l’intégration au monde, le ministère des Affaires étrangères était toujours actif dans son rôle d’intermédiaire entre les localités vietnamiennes et leurs homologues français pour l’établissement, le soutien et le développement de leurs relations, comme, d’ailleurs, avec d’autres partenaires étrangers...

M. Son a ajouté que la conférence des Affaires étrangères organisée à Hanoi fin août dernier avait été l’occasion pour les deux parties d’adopter les orientations et des mesures propres à un renforcement des coopérations régionale et internationale au profit des localités du Vietnam.

Lors de cette conférence, les deux parties ont également souligné, une fois encore, l’importance de la visite d’État au Vietnam, du 5 au 7 septembre derniers, du président de la République française, François Hollande, donnant lieu à la signature de plusieurs actes de coopération dans les secteurs phares des localités des deux pays, comme en matière de développement durable, d’adaptation au changement climatique, de protection de l’environnement, de développement des énergies propres, de gestion urbaine, de développement de cités intelligentes, d’agriculture, de santé publique, d’éducation, de tourisme et d’échanges culturels.

Vers une coopération économique durable et efficace

«Sur cette base, je crois que le thème +Vers une coopération économique durable et efficace+, notamment les intérêts communs mentionnés par les dirigeants des deux pays, est effectivement de nature à contribuer à un nouvel essor de la coopération entre localités françaises et vietnamiennes», a déclaré M. Son.

Mme Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation, aux 10e Assises. 
Photo : Truong Giang/CVN

À cette occasion, la ville de Cân Tho a également dressé le bilan des résultats de ces 10es Assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne, ainsi que les limites et les obstacles à lever dans l’avenir.

Selon son rapport, à ce jour, le pays compte 17 localités engagées dans une coopération avec 19 localités françaises pour un total de 70 programmes et projets en matière, entre autres, de développement économique local, d’urbanisme, d’infrastructures, de culture, d’éducation, de santé publique, de recherche scientifique, de francophonie et d’environnement.

Dès après la précédente conférence, ces localités ont signé sept accords de coopération dans l’éducation et la santé publique, puis six autres l’ont été, avant l’engagement de négociations de plusieurs dans la pêche, la transformation des produits aquatiques, le traitement des eaux usées, l’élevage et le tourisme.

Par ailleurs, Mme Vo Thi Hông Anh, vice-présidente de la ville de Cân Tho, a indiqué que ces localités se montraient dynamiques dans la recherche de partenaires pour des projets, sans, néanmoins, être parvenues aux meilleurs résultats en terme d’envergure ou de convergence d’intérêts...

Selon Mme Hông Anh, il vaut mieux que les localités françaises s’orientent vers une coopération de nature «gagnant-gagnant» et qu’elles se focalisent davantage sur le transfert d’expériences en matière de gestion et de transfert de technologies au profit de leurs homologues vietnamiens. Par ailleurs, elle les a appelées à explorer les nouvelles possibilités de la coopération bilatérale, à soutenir leurs entreprises, notamment dans l’investissement, le commerce et le tourisme, à renforcer l’enseignement et l’emploi du français, ainsi qu’à accorder davantage de bourses aux étudiants vietnamiens.

Source : CVN
 Truong Giang/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le "bain de feu" des Dao rouges pour accueillir le Nouvel An lunaire

Ouverture de la fête de la Mère Âu Co à Phu Tho La fête en commémoration de la Mère des Vietnamiens Âu Co a été officiellement inaugurée le 22 février (soit le 7e jour du 1er mois lunaire) au Temple qui lui est dédié dans la commune de Hiên Luong, district de Ha Hoa, province de Phu Tho (Nord).