02/01/2019 23:28
L’agriculture, les agriculteurs, la ruralité jouent un rôle important dans l’œuvre révolutionnaire du Parti, l’édification et la protection du pays. Ces dix dernières années, ce domaine a connu de grands progrès avec une amélioration des conditions de vie et des revenus des agriculteurs.
>>Nouvelle ruralité: 3.787 communes du pays satisfont aux normes
>>Des mesures pour développer l’agriculture bio

Le Vietnam a de grands potentiels agricoles. Photo: VNA/CVN

La résolution 26 (5 août 2008) du 7e plénum du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV) du Xe mandat sur l’agriculture, les agriculteurs, la ruralité, a présenté les préconisations et politiques visant à développer ce secteur, garantir la sécurité alimentaire et améliorer la vie matérielle et spirituelle des populations rurales. 

Bons résultats

Lors des dix ans de mise en œuvre de cette résolution, l’agriculture a obtenu des résultats encourageants. La productivité, la qualité et la fiabilité de nombreux produits agricoles se sont améliorées. Les exportations de produits agricoles, forestiers et piscicoles ont atteint 36,5 milliards de dollars en 2017, soit une augmentation de 2,2 fois par rapport à 2008.

L'augmentation du PIB du secteur agricole a été de 2,66% par an au cours de la période 2008-2017: croissance rapide pour les industries et services dans les zones rurales, et résultats positifs pour l’économie et la main-d'œuvre rurale. L’édification de la Nouvelle ruralité s'est généralisée avec une participation importante de tous les acteurs. Au 30 juin 2018, 3.069 communes étaient considérées comme nouvelles communes rurales.

Pendant la période 2010-2017, près de 7,2 millions travailleurs ruraux ont été formés. La recherche, le transfert et l'application de la science et de la technologie ont atteint de bons résultats.

Au cours de ces dix dernières années, les politiques sur l'agriculture, les agriculteurs et la ruralité ont été modifiées visant à s'adapter au marché à orientation socialiste. Le renouveau de ces mécanismes et politiques ont contribué à la mobilisation de  ressources plus importantes. Ainsi, la nouvelle politique foncière a incité les agriculteurs à investir davantage dans la production. Parallèlement, le rôle de la direction du Parti et de la gestion de l'État valorise la participation des organisations socio-politiques dans les régions rurales.

Des lacunes à combler

Le chef adjoint de la Commission centrale de l'économie du PCV, Cao Duc Phat, a indiqué que la résolution 26 a obtenu des résultats importants dont le renforcement du processus d'industrialisation et de modernisation de l'agriculture et des zones rurales, l’amélioration de la vie des agriculteurs, la contribution au développement socio-économique du pays.

Cependant, la mise en œuvre de cette résolution comporte encore des lacunes. L'agriculture n'a pas encore surmonté sa faiblesse interne. Le développement de l'économie rurale est instable. Les infrastructures n'ont pas répondu aux exigences du développement socio-économique. Les revenus et les moyens de subsistance des agriculteurs se sont améliorés mais restent faibles. Le taux de ménages pauvres reste encore élevé.

''La meilleure solution est de créer une économie liée. Le secteur des industries et services est étroitement relié à la production agricole, créant une nouvelle valeur ajoutée, augmentant la productivité et la compétitivité des produits agricoles. Il est nécessaire de définir des politiques et solutions pertinentes afin d’attirer les investissements dans les zones rurales particulièrement dans le développement des infrastructures de communication'', a indiqué Dang Kim Son, expert des politiques de l’agriculture et du développement rural.  

"Pour renforcer la compétitivité de l'agriculture, il faut mettre l’accent sur l’industrie de transformation et de commerce de l’agroalimentaire", a-t-il ajouté.

Dans le contexte actuel, cette tendance est inéluctable pour les pays sur la voie de l’industrialisation. Le Vietnam a de grands potentiels agricoles. Il peut réellement créer une percée dans le développement de l'agriculture, de la ruralité et des agriculteurs. Il s’agit d’une étape importante de la période d’industrialisation du pays.

La voie high-tech

L'agriculture high-tech est une condition indispensable dans le contexte actuel. Photo: DDDN/CVN

"La science et la technologie assureront l’avenir de l'économie mondiale, et notamment celui du secteur agricole", a affirmé le Professeur-Docteur Dô Nang Vinh, de l’Institut de génétique agricole du Vietnam.

La sécurité alimentaire restera un problème mondial durant les 50 prochaines années. En outre, les surfaces cultivables, au niveau mondial sont de plus en plus restreintes et gravement touchées sur le plan écologique. Ainsi, la superficie des terres cultivées du Vietnam diminue constamment en raison de la construction urbaine, du développement industriel et de l'élévation du niveau de la mer. Il faut donc miser sur des techniques de production qui utilisent les dernières avancées en la matière pour gagner en qualité et en productivité.

Mais il n'y a pas qu'au niveau national que l'on se préoccupe de ces questions. Au niveau provincial des initiatives sont menées avec énergie. Ainsi en est-il de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), dont Le Docteur Pham S, vice-président du Comité populaire de la province, affirme que "La province estime que l’agriculture high-tech constitue l'un des leviers du développement socio-économique local".

La mise en œuvre des hautes technologies dans l’agriculture a connu des résultats positifs. En 2018, l'économie provinciale poursuit sa progression. La croissance du Produit intérieur brut (PIB) de la localité a atteint 8,59% en 2018. Le PIB par habitant est de 59,74 millions de dôngs. La valeur des exportations est estimée à 661 millions de dollars.

Actuellement, cette province dispose de 89 nouvelles communes rurales (76,2%) et deux nouveaux districts ruraux. C'est une base importante pour que Lâm Dông s’efforce d’accéder au titre de province de la Nouvelle ruralité en 2020.

Pour atteindre cet objectif, la localité applique les hautes technologies de façon adaptée, lutte contre les catastrophes naturelles et le changement climatique, produit de l’agroalimentaire de qualité, développe les labels, garantit la sécurité alimentaire et le prix des produits agricoles...

Dans les temps à venir, cette province continuera à promouvoir la restructuration agricole associée à l’édification de la Nouvelle ruralité en se basant sur l’application de l'agriculture high-tech, intelligente 4.0 et biologique.

"L'agriculture high-tech est une condition indispensable pour développer  durablement ce secteur dans l'avenir, répondre aux besoins de qualité du marché et pour le rendement des produits agricoles", a déclaré Hiroshi Matsuura, premier secrétaire de l'ambassade du Japon au Vietnam.
 
Mai Huong/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les potentiels pour développer le théier à Hoàng Su Phi

Balade vivifiante à la cascade de Pac Sui En se rendant pour la première fois dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, difficile de ne pas s’émerveiller devant le spectacle de la chute d’eau de Pac Sui.