gt;>gt;Les entreprises à l’épreuve de la transformation numérique " />
09/01/2021 08:15
À l’heure du tout numérique, les procédures informatiques des États représentent un enjeu considérable pour l’ensemble des pays du globe dont le Vietnam, particulièrement engagé dans ce processus.

>>Le premier androïde du Vietnam
>>"La transition digitale des entreprises, un processus irréversible"
>>Les entreprises à l’épreuve de la transformation numérique

Présentation de technologies au service de la transformation numérique dans le secteur bancaire.
Hua Chung/VNA/CVN

2020 a été l’année du lancement de la transformation numérique nationale et du début d’un nouveau processus se dirigeant vers un "Vietnam numérique". En juin dernier, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé le programme national de transformation numérique pour 2025, avec vision d’ici 2030. Le Vietnam a pour objectif de figurer d’ici dix ans parmi les 50 premiers pays en termes d’indice de développement de l’e-gouvernement (EGDI).

Le programme national de transformation numérique se fixe alors d’un double objectif : développer le gouvernement numérique, l’économie numérique, la société numérique et former des entreprises numériques d’envergure internationale, avec un certain nombre d’indicateurs quantifiables.

D’ici 2025, le progamme détermine comme priorité le développement du gouvernement numérique, l’amélioration de la qualité et de l’efficacité des services publics pour faciliter la vie des citoyens et entreprises.

Objectifs de base jusqu’en 2025

Concernant des objectifs plus précis, 80% des services publics en ligne de niveau 4 seront fournis sur de nombreux moyens d’accès différents, dont les smartphones. Le service public en ligne de niveau 4 permettra aux utilisateurs de payer des frais (le cas échéant) en ligne. Le retour des résultats pourra être effectué en ligne, envoyé en personne ou par courrier à l’utilisateur.

Au moins 90% des documents de niveau ministériel et provincial, 80% des documents de niveau du district et 60% des documents de niveau communal seront traités en ligne (à l’exception des documents qui relèvent du secret défense).

Toutes les bases de données nationales constituant la plate-forme de développement de l’e-gouvernance, dont celles sur la population, les biens fonciers, l’enregistrement des entreprises, les finances et les assurances, seront complétées et connectées, partagées à l’échelle nationale. Les données devront être gérées comme une ressource importante, pleinement partagée au sein des institutions d’État et au service des particuliers et entreprises conformément à la loi. Les citoyens et entreprises ne devront fournir un type de données qu’une seule fois lors de l’exécution des procédures administratives. D’ici 2025, le Vietnam s’efforcera de figurer parmi les 70 premiers pays en termes d’indice de développement de l’e-gouvernement (EGDI).

En termes de développement de l’économie numérique, le programme national de transformation numérique détermine l’amélioration de la compétitivité économique. L’objectif d’ici 2025 est que l’économie numérique représente 20% du PIB; que la part de celle-ci dans chaque branche ou domaine atteigne au moins 10%; et que la productivité annuelle augmente d’au moins 7%.

Le Vietnam a également pour objectif de faire partie du groupe des 50 pays leaders en termes de développement des technologies de l’information et de la communication (ICT development index en anglais, IDI), du groupe des 50 pays leaders en termes d’indice composite de compétitivité mondiale Global Competitiveness index (GCI), et du groupe des 35 pays leaders en termes d’indice mondial de l’innovation (GII).

Les objectifs du programme national de transformation numérique avec vision à l’horizon 2030 sont rehaussés par rapport aux objectifs prévus en 2025. Par exemple, le Vietnam souhaite figurer d’ici 2030 parmi les 50 premiers pays en matière d’indice de développement de l’e-gouvernement (EGDI).

En ce qui concerne le développement de la société numérique, la réduction de l’écart numérique, l’objectif d’ici 2030 est l’universalisation des services Internet à large bande par fibre optique et l’accès à des services de réseau mobile 5G. Le pays vise un taux de population disposant de comptes de paiement électronique supérieur à 80%. Le Vietnam ferait alors partie du groupe des 30 pays leaders en termes de cybersécurité (GCI Global Cybersecurity Index).

L’ensemble de la population doit participer

La foire-exposition internationale "Journée de la sécurité de l’information du Vietnam en 2020" s’est ouverte le 2 décembre à Hanoï.
Minh Quyêt/VNA/CVN

Le Programme national de transformation numérique indique que la base de la transformation numérique passera par le changement des consciences, le développement institutionnel, des infrastructures et des plates-formes numériques, ainsi que par la garantie de la sécurité du réseau, la coopération internationale et l’innovation dans l’environnement numéri-que.

"La transformation numérique ne peut être réussie que si l’ensemble de la population y participe", déclare le vice-ministre de l’Information et de la Communication, Nguyên Huy Dung. "La technologie et les services numériques doivent être universalisés, accompagnés de services de sécurité et de sûreté peu coûteux, faciles à utiliser et pratiques pour tous", ajoute-t-il. Dans le processus de transformation, les entreprises de technologie numérique doivent jouer un rôle central, si ce n’est moteur, toujours d’après le vice-ministre de l’Information et de la Communication. Plus précisément, ces entreprises constituent la “force motrice” du développement des infrastructures, des plates-formes, des services, du conseil et de la fourniture de solutions de transformation numérique.

Selon une enquête menée par l’Association vietnamienne des logiciels et des services de technologies de l’information (VINASA) auprès de plus de 500 entreprises et organisations, les facteurs les plus difficiles de la transformation numérique sont : la détermination des dirigeants, le coût, le temps, les ressources et la méthode de transformation numérique adaptée à l’établissement. En outre, la sécurité de l’information est le 4e défi selon cette enquête.

D’après les données du ministère de l’Information et de la Communication, les revenus du secteur de la technologie informatique en 2019 s’élèvent à environ 100 milliards d’USD, soit le tiers du PIB du Vietnam. En particulier, l’industrie des logiciels et des services informatiques compte environ 12.000 entreprises avec un chiffre d’affaires de 11 milliards d’USD. Les ressources humaines dans les technologies informatiques comprennent environ un million de travailleurs dont 250.000 programmeurs.

Pour Temasek and Bain & Company (2019), l’économie numérique vietnamienne devrait dépasser les 43 milliards de dollars d’ici 2025, avec la croissance la plus forte constatée dans des domaines tels que le commerce électronique et les médias en ligne.
Xuân Lôc/CVN
 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La Russie lève les restrictions de voyage pour le Vietnam, la Finlande, le Qatar et l’Inde Le Premier ministre russe Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine a signé le 25 janvier un décret selon lequel la Russie lève les restrictions à l’entrée sur son sol pour les citoyens de la Finlande, du Vietnam, de l’Inde et du Qatar à partir du 27 janvier.