23/09/2015 19:47
Dans un contexte de concurrence internationale en matière d’alimentation à base de volailles et de bétail, l’élevage du Vietnam présente des avantages comme des lacunes, raison pour laquelle ce secteur doit trouver de bonnes mesures et des technologies modernes adaptées pour s’orienter vers un développement réellement durable.
>>Élevage : l'Institut international de recherche coopère avec le Vietnam
>>Élevage d’insectes pour l’exportation

Tel était la problématique au centre du colloque “Mesures pour développer l’élevage porcin et volailler inséré dans la chaîne de valeur et respectant l’hygiène alimentaire”, qui a été organisé le 23 septembre dans la province de Dông Nai (Sud) par le Centre national pour l’encouragement de l’agriculture, en partenariat avec le Service provincial de l’agriculture et du développement rural.

Colloque sur le développement de l’élevage, le 23 septembre à Dông Nai (Sud).

Phan Huy Thông, directeur de ce centre, a souligné que ce colloque était le lieu où les gestionnaires d’État, les scientifiques, les entreprises et les éleveurs avaient l’occasion d’échanger et de débattre de questions en matière de matière de mise en relation de la production avec la chaîne de valeur tout en améliorant la sécurité alimentaire. Une problématique centrale, car son traitement implique l’application par les éleveurs de nouvelles technologies, et donc la mise en œuvre des politiques gouvernementales d’élévation de la compétitivité et des revenus dans la filière, ce qui va pleinement dans le sens d’un développement durable de cette dernière...

Environ 1,4 million de cochons et 13,95 millions de volailles

La réalité montre, toujours selon M. Thông, que lorsque des fluctuations de prix surviennent, seuls les acteurs économiques qui sont associés dans la durée parviennent à maintenir leurs activités, les autres, de par la taille, l’organisation ou la réaction inadéquates, subissant des pertes pouvant aller jusqu’à la procédure collective. Ce qui souligne l’importance de la relation à la chaîne de valeur qui, sans doute, est l’une des mesures indispensables pour diminuer l’investissement dans l’outil de production comme pour élever la compétitivité de l’entreprise.

Selon le rapport du Sous-département vétérinaire de la province de Dông Nai, actuellement, la province recense quelque 1,4 million de cochons, le plus important cheptel porcin de tout le pays, ainsi que quelque 13,95 millions de volailles.

À cette occasion, une convention de relation dans l’élevage porcin et volailler par les éleveurs et entreprises commerciales du secteur et le Centre pour l’encouragement de l’agriculture de la province de Binh Phuoc (Sud) a été signée. Ce colloque a réuni près de 200 participants dont de 80 entreprises, exploitations agricoles, et une vingtaine d’exploitations individuelles d’élevage.
 
Texte et photo : Truong Giang/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Lâm Dông propose un nouveau code de conduite du tourisme Le Département de la culture, des sports et du tourisme de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), vient de présenter son nouveau code de conduite du tourisme.