19/03/2018 11:20
Bien que le Vietnam soit le 2e exportateur mondial de café, ces dernières années, le label ''café vietnamien'' est demeuré peu connu sur le marché mondial. Mettre l’accent sur l’édification du label, renforcer la coopération internationale dans la culture et la production permettront d’assurer un développement durable de cette filière.
>>Le marché du café s’animera grâce à une amélioration du prix d’exportation
>>Vietnam et Indonésie veulent impulser leur coopération dans le secteur du café

Le café vietnamien est présent dans plus de 80 pays et territoires, et représente 15% des parts de marché mondial.
Photo : Hông Ky/VNA/CVN

Selon Nguyên Manh Dung, représentant du Département de transformation et de développement du marché des produits agricoles, d’ici 2030, le Vietnam va réduire peu à peu sa superficie de caféiers, réduire aussi les exportations de café brut mais augmenter le volume de café transformé.

Dô Kim Lang, chef adjoint du Département de promotion commerciale du ministère de l’Industrie et du Commerce, a informé : ''le Vietnam produit et exporte pour l’essentiel du café brut à faible valeur ajoutée. De plus, la plupart des usines de transformation et d’exportation appartiennent à des entreprises à capitaux étrangers''.

''Paradoxalement, le Vietnam est le 2e exportateur mondial de café mais son café demeure peu connu sur le marché mondial. Ces dernières années, plusieurs grandes marques vietnamiennes de café ont participé activement aux foires commerciales internationales pour présenter et promouvoir leurs produits auprès des consommateurs étrangers. Cependant, le pays compte peu de labels, c’est pourquoi le café +made in Vietnam+ ne peut pénétrer profondément les chaînes de valeur mondiale'', a-t-il ajouté.

Toujours selon lui, l’édification de labels et l’accélération de l’exportation de produits labellisés devront être les priorités dans les années à venir, afin d’élever la valeur ajoutée des produits ainsi que la visibilité et la compétitivité du café vietnamien sur le marché mondial.

S’agissant du renforcement de la compétitivité, de nombreux experts ont estimé que la coopération avec d’autres pays producteurs et exportateurs devra être privilégiée.

Hormis le Brésil, des pays tels le Vietnam, l’Indonésie, l’Inde ou la Colombie sont aussi des grands exportateurs. ''Proches géographiquement, le Vietnam et l’Indonésie pourraient coopérer dans la culture et la transformation, en partageant les frais ainsi que les risques. Avec comme but de présenter des produits communs de haute qualité et à des prix compétitifs'', a suggéré un expert de la Chambre du Commerce et de l’Industrie de l’Indonésie, lors d’un récent séminaire sur le renforcement de la coopération Vietnam - Indonésie dans le secteur du café.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Le tourisme vietnamien séduit les Bangladais Les voyagistes vietnamiens devraient accorder plus d'attention au marché bangladais, tout en favorisant la coopération avec des partenaires bangladais pour concevoir des circuits touristiques adaptés aux Vietnamiens et aux Bangladais, a déclaré l’ambassadeur du Vietnam au Bangladesh, Trân Van Khoa.