26/07/2020 15:19
Considérée comme le "berceau" du thé du Vietnam, depuis des années, la province septentrionale de Phu Tho a déployé des mesures afin de booster sa culture et production de thé au service de la consommation à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.
>>La province de Phu Tho valorise ses spécialités agricoles
>>L’élevage d’Hemibagrus guttatus en vogue à Phu Tho

Des collines de théiers verdoyantes de Long Côc, la fierté de Phu Tho (Nord).
Photo : VNA/CVN

Située à près de 100 km de Hanoï, Phu Tho est célèbre notamment grâce à ses produits de thé qui gagnent du terrain sur les marchés tant vietnamien qu’étranger. Il s’agit de l’un des centres de l’industrie du thé au Nord du pays. Dotée de conditions pédoclimatiques idéales pour développer sa théiculture, la plupart des superficies rizicoles de Phu Tho sont recouvertes d’une couleur vert tendre.

Autrefois, les paysans cultivaient d’anciennes variétés au rendement modeste, insuffisant à la consommation et exportation. De ce fait, la superficie réservée aux cultures de thé s’est vue considérablement réduite. Afin de régler la question, la province a ainsi mis en place plusieurs mesures sur la culture durable du théier. C’est ainsi que Phu Tho a fait peau neuve. Elle encourage les habitants à élargir leur superficie de théier ainsi que de cultiver de nouvelles variétés qui permettent d’accroître la qualité et le rendement des produits. Avec le temps, le théier est donc devenu une plante important contribuant à stimuler la croissance économique et à réduire la pauvreté.

Avec la mise en place de mesures pertinentes, Phu Tho se situe maintenant à la 4e place dans la liste des zones de théiculture du pays en termes de superficie, et à la 3e sur le plan de la productivité. Les labels de thé comme Phuc Vân Tiên, Bat Tiên ou Chùa Tà sont devenus des produits de haute qualité.

La coopérative de thé Phu Thinh, implantée dans la commune de Phu Hô est un exemple typique en termes de rénovation de la production ainsi que d’établissement de la marque du thé. Possédant 22 ha, la coopérative fournit annuellement au marché plus de 50 tonnes de thé vert. Crée seulement en 2017, tous les membres de la coopérative ne cessent d’étudier les modèles de production des autres entreprises, d’assister aux formations concernant la production du thé bio ainsi que la culture et les soins selon les normes de bonnes pratiques agricoles, VietGAP et GlobalGAP.

Le nom "thé Chùa Tà", du village éponyme de la commune de Tiên Phu, est également prisé par les clients. Tiên Phu dispose de 200 familles cultivant et fabriquant le thé sur 170 ha. Rien qu’au village de Chùa Tà, on dénombre près de 100 foyers. Dans le but d’élever la qualité et la productivité, les villageois ont remplacé les anciennes variétés par de nouvelles dont notamment LDP1, LDP2 et PH8.

Une superficie de 16.000 ha 

Cueillette des bourgeons et des feuilles de thé dans le district de Tân Son, province septentrionale de Phu Tho. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

Selon le Service de l’agriculture et du développement rural de Phu Tho, on recense sur l’ensemble de la province 16.000 ha dont le rendement atteint 185.000 tonnes par an. La recette d’un ha est de 30 à 40 millions de dôngs. Hormis la transformation du thé noir à expédier en Chine, en Inde et en Allemagne…, Phu Tho se concentre sur la culture et la fabrication du thé vert dans les districts de Tân Son, Thanh Son, Thanh Ba et Phù Ninh.

La province toute entière dénombre 55 entreprises de transformation, 14 coopératives, 18 villages et 897 petits ateliers de production. À présent, elle met en œuvre le projet d’"Amélioration de la qualité des produits agricoles", (QSEAP) dans certains districts de pointe en la matière, dans lesquels la plantation et la production respectent strictement les critères biologiques.

À l’avenir, la province compte verser 118 milliards de dôngs pour investir dans de nouvelles technologies appliquées dans la production, la rénovation des machines et la diversification des produits. Le tout dans le but de bonifier la qualité des produits de thé et d’augmenter les revenus des agriculteurs, contribuant ainsi à faire de la culture du théier une industrie clé de la province.

Thu Hà - Trân Viêt/CVN


 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.