06/04/2016 17:31
La transition du mécanisme de subvention dans la gestion et l'alimentation en eau vers celui de marché a fait l'objet d'un séminaire organisé mercredi 6 avril à Hanoi par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural (MADR).

>>De l'eau potable pour les enfants défavorisés
>>Meeting national à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau
 

La Journée mondiale de l’eau 2016 ayant pour thème "L’eau et l’emploi''. 
Photo : Net/CVN


Lors de ce séminaire ayant pour thème "Partage des expériences internationales sur la tarification de l'eau agricole", le vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Hoàng Van Thang, a estimé que la gestion et l'alimentation en eau agricole selon le mécanisme de marché permettraient d'améliorer l'efficience et de réduire le gaspillage. Il s'agira également d'une politique importante permettant au secteur agricole de s'adapter aux changements climatiques et de développer durablement.

De son côté, le Professeur-Docteur Pham Hông Giang, vice-président du Comité national de grands barrages et du développement des ressources en eau du Vietnam, a souligné que la proposition de tarifier l'eau agricole était tout à fait opportune avec la raréfaction des ressources en eau et que le passage de la subvention à la tarification était nécessaire.

Lors de ce séminaire, les experts internationaux ont partagé les expériences de différents pays sur les méthodes de tarification de l'eau.

Selon le Professeur R. Quentin Grafton, de l'Université nationale australienne, la tarification de l'eau en fonction de la quantité d'eau consommée permettra d'encourager les économies d'eau et de répartir efficacement cette ressource naturelle, mais cela exige une surveillance appropriée.

"Avec la mise en œuvre du mécanisme de marché, il faut élaborer des politiques appropriées pour soutenir le développement du marché, s'intéresser à la question de prix, à la répartition des droits à l'eau comme aux impacts de la tarification de l'eau sur l'égalité sociale", a-t-il dit.

De l'avis des experts, il reste beaucoup de travaux et un long chemin à parcourir pour faire de l'eau une marchandise et la gérer selon les règles du marché. Il doit donc s'atteler, dès maintenant, à élaborer des politiques comme des plans d'exécution.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.