19/11/2020 18:01
Dans le cadre de l'Accord de partenariat stratégique Vietnam - Belgique, le ministère vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural et l'ambassade de Belgique au Vietnam ont co-organisé le 18 novembre la conférence "Vers la construction d’une marque de cacao vietnamienne unique sur le marché mondial".

>>Du cacao organique du Vietnam exporté au Japon
>>Vietnam - Belgique: coopération renforcée dans l’agriculture
 

La conférence "Vers la construction d’une marque de cacao vietnamienne unique sur le marché mondial", le 18 novembre à Hanoï.
Photo : Quê Anh/CVN

L'objectif de la conférence était de créer un espace de partage des connaissances et d'expertise avec les décideurs politiques, universités, instituts de recherche ainsi qu’avec les partenaires de développement internationaux intéressés et les partenaires privés investis dans ce domaine.

Le Vietnam et la Belgique coopèrent ensemble sur les questions agricoles depuis la signature en 2018 de leur accord commun de partenariat stratégique dans le domaine de l'agriculture, mettant l'accent sur la durabilité de la coopération bilatérale dans ce secteur. L’accord se trouve donc à l’origine de ce type de conférence qui permet de proposer des mécanismes, politiques et solutions technologiques pour développer durablement l’agriculture vietnamienne en générale, et le cacao vietnamien en particulier, afin d’établir une marque vietnamienne unique sur le marché mondial.

La conférence sur le cacao au Vietnam tenue le 18 novembre visait ainsi à identifier et à discuter des défis et des solutions pour le développement du cacao dans le pays du dragon. Les participants ont assisté à des présentations et discuté de trois thèmes principaux : le contexte et les leçons acquises sur développement du cacao dans le monde ; la situation, les recommandations et les orientations pour le développement du cacao au Vietnam ; les ressources financières et le rôle du secteur privé dans le développement du cacao vietnamien.

D’après l’ambassadeur de Belgique au Vietnam, Paul Jansen, "la Belgique est un petit pays, mais pas en matière de chocolat. La Belgique est un leader mondial du chocolat aussi bien en capacité de production qu'en qualité". Les Belges sont des amateurs de chocolat mais également des consommateurs critiques et avertis dont le palais peut difficilement se faire duper par la qualité du produit.

"Vous pouvez trouver presque tous les produits chocolatiers de qualité en Belgique, mais il y en a un au goût bon, frais, peu aigre et qui est très difficile à trouver, c’est le chocolat vietnamien. Les produits au chocolat d'origine sont devenus très populaires dans le monde entier, mais le chocolat vietnamien reste rare sur le marché", a fait remarquer l’ambassadeur. Il a souligné que si le Vietnam pouvait accroître la culture durable de son cacao, à la saveur unique, les producteurs de chocolat et les clients suivraient indéniablement.

Pour le développement durable

Le cacao vietnamien a été classé en 2015 comme produit excellent ou aromatisé par l'Organisation internationale du cacao.
Photo : VNA/CVN


Nguyên Dô Anh Tuân, chef du Département de la coopération internationale (relevant du ministère vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural), a déclaré que le Vietnam se concentrait actuellement sur une restructuration agricole, en se concentrant notamment sur les produits de haute valeur, dont le cacao. "Cependant, après avoir culminé en 2012 à environ 25.000 ha de culture, la surface agricole utilisée par cette plante au Vietnam n'est aujourd’hui que de 5.000 ha".

Les difficultés actuelles pour le cacao vietnamien qui sont pointées correspondent donc à sa superficie limitée mais aussi aux moyens de sa transformation.

"Les investisseurs étrangers qui veulent développer le cacao rencontreront des difficultés à trouver les zones de matières premières concernées", a analysé Lê Thanh Tùng, chef adjoint du Département de la culture (relevant du ministère vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural).

Partageant l’avis de M. Lê Thanh Tùng, Truong Ngoc Quang, directeur de la Sarl du cacao Nam Cuong, a indiqué que la dispersion des cultures de cacao rendait l’achat de matière première difficile pour les entreprises car elle représentait un obstacle à la recherche de producteurs à qui acheter en quantité suffisante. Il espérait, en outre, qu'à travers cette conférence, il pourrait à la fois trouver un "hub" d’achat en Belgique et un partenaire capable d’opérer un transfert technologique pour contribuer à l’amélioration des capacités de transformation du cacao des entreprises vietnamiennes.

L'industrie du chocolat consomme plus de 4 millions de tonnes de cacao à travers le monde entier et la consommation de ce produit augmente en moyenne de 5,7%. Alors que cette industrie s'enrichit d'année en année, les producteurs de cacao, eux, en retirent toujours très peu de bénéfices et sont encore pauvres, impactant la durabilité et l’équité de ces produits. En réaction, la demande d'une source de cacao durable augmente fortement, ce à quoi le Vietnam pourrait répondre.

Le cacao a été introduit au Vietnam par les Français au XIXe siècle, mais n'a pas fait l'objet de beaucoup d'attention avant le début des années 2000, lorsqu'il a été réintroduit auprès des agriculteurs vietnamiens grâce à un programme mené par l'Université d’agriculture et de sylviculture en coordination avec l'Organisation internationale du cacao. Le cacao vietnamien a été reconnu pour sa qualité après avoir remporté un prix international en 2013, et après avoir été classé en 2015 comme produit excellent ou aromatisé par l'Organisation internationale du cacao. 

Quê Anh/CVN









 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Cân Tho présente de nouveaux produits et services touristiques à Hanoï Le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme de Cân Tho a organisé récemment dans la capitale un programme de promotion de nouveaux produits et services touristiques pour attirer les touristes de Hanoï et des provinces du Nord à Cân Tho.