30/03/2021 11:45
La générosité des bienfaiteurs conjuguée à l’efficacité des bureaux des Affaires sociales des hôpitaux permettent de prendre en charge les frais d’hospitalisation des patients les plus pauvres.

>>Cadeaux à des enfants atteints de cancer
>>Des médecins vietnamiens au chevet des patients cambodgiens démunis
 

L’hôpital du 2e arrondissement de Hô Chi Minh-ville organise tous les mois des consultations gratuites pour des populations défavorisées vivant dans les régions éloignées.
Photo : VOV/CVN


Nguyên Nhu Hùng est fou de joie car son épouse vient de se réveiller après avoir été opérée d’une énorme tumeur localisée depuis 12 ans sur sa cuisse droite. Il annonce cette bonne nouvelle à Lê Minh Hiên, le directeur du Bureau des affaires sociales de l’hôpital Cho Rây à Hô Chi Minh-Ville.

L’épouse de Nguyên Nhu Hùng est la sœur aînée de Lê Thanh Vu, qui s’est fait retirer dans ce même hôpital, il y a 9 ans, quatre tumeurs (trois dans le dos et une sur le bras gauche) pesant un total de 15 kilos. Ces deux opérations ont été financées par le fonds des Affaires sociales de l’hôpital Cho Rây et des bienfaiteurs. Nguyên Nhu Hùng partage : "Franchement, je ne pouvais payer que le prix de la consultation de mon épouse. Les médecins ont fait appel à des bienfaiteurs pour financer son opération chirurgicale. C’était  vraiment une bénédiction pour nous".

L’épouse de Nguyên Nhu Hùng fait partie du millier de patients défavorisés qui ont bénéficié de l’aide financière du Bureau des affaires sociales de l’hôpital de Cho Rây. Chaque mois, ce bureau qui collecte annuellement auprès de donateurs divers quelque 20 milliards de dôngs (73.600 euros) prend à sa charge les frais d’hospitalisation d’une centaine de patients.

Soutenu par des associations caritatives, l’hôpital participe également à la distribution gratuite de 4.500 rations végétariennes à destination des patients les plus pauvres et de leurs proches.  
À l’hôpital de Cho Rây, les patients atteints de cancer reçoivent des journaux, de l’eau et d’autres petites choses pour atténuer la difficulté de leur condition.
 

De nombreux patients défavorisés ont bénéficié de l’aide financière de l’hôpital de Cho Rây, à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VOV/CVN

"Nous nous efforçons de comprendre les besoins des patients et de les accompagner du mieux que nous pouvons pour atténuer leurs inquiétudes et leurs douleurs. Nous essayons de les soutenir et de leur offrir un service bienveillant", informe Lê Minh Hiên, directeur dudit bureau.


Depuis sept ans, Trân Thi Tuyêt Mai, 65 ans, du Bureau des affaires sociales de l’Hôpital de pédiatrie No1 de Hô Chi Minh-ville, joue le rôle de passerelle entre les bienfaiteurs et les familles des petits patients en difficulté.

"Tant que ma santé me le permettra, j’aiderai les petits malades. J’espère que les enfants pauvres habitant dans les zones lointaines et isolées pourront bénéficier de ces aides", dit-elle.

Tous les mois, l’hôpital du 2e arrondissement de Hô Chi Minh-ville organise des consultations et distribue des médicaments à destination des populations défavorisées vivant dans les régions éloignées. En cas d’intervention chirurgicale urgente, l’hôpital fait appel à la presse locale pour relayer l’information et trouver le plus rapidement possible des bienfaiteurs. 

Le dévouement des associations caritatives et des hôpitaux ont permis de sauver la vie et de soigner les patients les plus démunis.


VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Une palette de programmes promotionnels chez Saigontourist Les établissements membres de Saigontourist proposent des programmes promotionnels du 1er avril au 30 juin. Des réductions allant jusqu’à 60% sont appliquées sur les tarifs de chambres, en plus d’autres services à prix cassés.