12/02/2019 17:55
Sitôt le Têt "digéré", les Vietnamiens se pressent au marché Viêng qui a lieu de minuit du 7e jour au matin du 8e jour du 1er mois lunaire (soit les 11 et 12 février 2019) afin de solliciter la chance pour le restant de l’année.

>>Des destinations remarquables pour les excursions printanières
>>Les fêtes du printemps à ne pas manquer
 

Les bonsaï vendus au marché Viêng.


Implanté dans le district de Vu Ban, la province de Nam Dinh (à environ 100 km de Hanoi), le marché Viêng se tient une seule fois par an, précisément le 7e jour du 1er mois lunaire avant minuit jusque dans la matinée du 8e jour (soit cette année les 11 et 12 février).

Dans ce marché spécial, les ventes et les achats ne sont pas ce qu’il y a de plus important. Après le Têt, de nombreux Vietnamiens affluent ici, et même des touristes.

D’après les personnes âgées, au début, il s’agissait d’un espace improvisé, un lieu de rendez-vous pour les jeunes hommes et jeunes femmes des villages alentour. Aujourd’hui, ce lieu est devenu une institution. Les visiteurs s’y rendent pour acheter un objet, n’importe lequel, car celui-ci sera considéré - et c’est là l’essentiel - comme un gage de bonheur pour l’année qui débute.


Ici, les marchandises sont principalement constituées de semences et autres produits agricoles. On y vend également des plantes d'agrément, des fleurs, des arbres fruitiers, etc. les machines agricoles occupent elles-aussi une place honorable. En effet, il est facile de trouver des charrues, des pioches, des paniers et même des palanches. Il n'y a aucun marchandage entre vendeurs et acheteurs, contrairement à l'ordinaire. Les opérations de ventes et d'achats ont une signification spirituelle liées aux croyances populaires. On va au marché en espérant acheter quelque chose qui portera bonheur.

Après le Têt, de nombreux Vietnamiens venant de tout le pays se pressent au marché Viêng. 


"Je viens ici pour solliciter la chance. C’est pourquoi, je ne m’intéresse pas au prix. Il n’y a donc aucun marchandage. Ici, on vend des produits ou des ustensiles agricoles. Parfois, les paysans échangent entre eux des produits sans regarder leur valeur. Des légumes peuvent s’échanger contre une pioche ou une pelle", a précisé Vu Viêt Hoàn, visiteur venant de Hai Phong (Nord).
 

"Je ne rentre jamais les mains vides. Cette année, je m’y rend juste pour acheter une branche en bourgeons, espérant qu'elle chassera la malchance de l'année écoulée et apportera bonheur, paix et prospérité pour l’année qui débute", a partagé Nguyên Hoài Nam, un habitué.

En particulier, quand vous êtes au marché, vous devez absolument déguster sa spécialité: la viande de bœuf grillée. Les locaux racontent que jadis, les paysans y vendaient buffles et bœufs, et qu’à la fin du marché, ils les abattaient et les cuisinaient pour les visiteurs. Aujourd’hui, cette spécialité culinaire est très prisée. Les gens croient que le rouge de la viande de bœuf leur portera chance.

 

Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Baie de Ha Long, l'une des destinations de croisière les plus photographiées au monde Le magazine britannique Woman and Home a qualifié la baie de Ha Long de l'une des destinations de croisière mondiales les plus citées sur Instagram.