13/06/2019 11:35
La Banque centrale du Venezuela a annoncé mercredi 12 juin l'émission d'un nouveau billet qui multiplie par 100 le plus gros actuellement en circulation, une nouvelle reconnaissance de la spirale inflationniste incontrôlée qui frappe l'économie du pays.

>>Venezuela: le président de l’ACN appelle à défendre le gouvernement
>>Venezuela: l'UE appelle à la "plus grande retenue"
 

Des bolivars vénézuéliens, le 18 mars.
Photo: AFP/VNA/CVN


Selon la Banque centrale du Venezuela (BCV), de nouveaux billets de 10.000, 20.000 et 50.000 bolivars, la monnaie vénézuélienne, seront mis en circulation dès jeudi. Le billet de 50.000 bolivars devient ainsi celui de plus grande valeur, équivalent à 8,1 dollars.

Ce nouveau billet représente une somme plus élevée que le salaire minimum de 40.000 bolivars (6,5 dollars) et permet d'acheter deux kilos de viande. Le billet de 500 bolivars, jusque-là le plus élevé, ne suffisait pas pour acheter un oeuf (900 bolivars).

En août, le gouvernement avait déjà mis en circulation de nouveaux billets, amputés de cinq zéros, mais qui ont déjà été dépassés par une hyperinflation galopante, évaluée pour 2018 à 130.060% par le gouvernement et à 1.370.000% par le FMI.

L'introduction des nouveaux billets entend "rendre plus efficace le système de paiement et faciliter les transactions commerciales", a expliqué la BCV dans un communiqué, en précisant que la mise en circulation se ferait "progressivement".

Le 29 mai, la BCV avait mis fin à trois ans de silence sur les statistiques du pays en faisant connaître le taux d'inflation et en indiquant que le PIB s'était contracté de moitié depuis 2013, date de l'arrivée au pouvoir du président Nicolas Maduro.

Jadis pays le plus prospère d'Amérique du sud, le Venezuela traverse la pire crise économique de son histoire récente, marquée par des pénuries de produits de première nécessité et la dégringolade de sa production de pétrole, passée en dix ans de 3,2 millions barils jour à un million.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

L'ancienne citadelle de Quang Tri, un site du tourisme de mémoire Située sur les rives de la rivière Thach Han, la citadelle de Quang Tri est connue pour avoir été le théâtre de bombardements acharnés pendant la guerre américaine au Vietnam. Elle attire de plus en plus de visiteurs dont les anciens combattants et leurs proches.