22/12/2020 14:40
Leader du Vendée Globe depuis cinq jours, le skipper Yannick Bestaven navigue lundi 21 décembre dans le Pacifique Sud, sur la longitude de l'archipel néo-zélandais des îles Chatham et se dirige vers le fameux point Nemo qu'il pourrait atteindre vite s'il tente un coup stratégique.
>>Vendée Globe : Bestaven perd un peu de terrain à l'entrée du Pacifique
>>Vendée Globe : à mi-chemin, Bestaven en tête devant Ruyant soulagé

Le skipper Yannick Bestaven à bord du "Maître Coq" au large de La Rochelle, le 7 octobre, à un mois du départ pour le Vendée Globe.
Photo : AFP/VNA/CVN

Bestaven (Maître Coq IV), qui forme un trio immuable en tête de flotte avec Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut), attaque la septième semaine de course avec une belle avance sur ses poursuivants directs. Et l'écart pourrait devenir considérable s'il réussit à se placer rapidement devant un anticyclone qui se profile, en le contournant par l'est.

"Si j'arrive à m'échapper, ça peut être banco. Mais c'est dur à dire, c'est compliqué, ça va dépendre", a juste glissé Bestaven lors d'une vacation avec le PC course.

C'est un pari risqué pour le marin rochelais : l'opportunité qui s'offre à lui est toute petite et s'il échoue, il verra un groupe d'une dizaine de concurrents revenir sur lui.

Mais si l'option se révèle bénéfique, il creusera l'écart, notamment sur Dalin et Ruyant.

Au classement lundi en fin de journée, Bestaven a une avance de 117 milles nautiques (216 km) sur Dalin (Apivia). Ruyant (LinkedOut) est quant à lui à 162 nm (301 km) du leader.

Bestaven, dont c'est le deuxième Vendée Globe après une première édition ayant tourné court trente heures après le départ en raison d'un démâtage (2008), regarde vers le point Nemo, cet endroit le plus isolé et le plus retiré du monde.

Retard au cap Horn 

Le point Nemo désigne le pôle maritime d'inaccessibilité. Calculé en 1992, il se trouve exactement à la latitude 48°52'31'' Sud et à la longitude 123°23'33'' Ouest. Pas âme qui vive à moins de 2700 kilomètres à la ronde. Le point Nemo est un passage mythique, qui renvoie à l'imaginaire de nombre de marins car nommé ainsi en référence au célèbre capitaine du Nautilus, créé par Jules Verne dans son roman "20.000 lieues sous les mers".

Mais aussi, un point de passage terrifiant car en cas de pépin, ce sont pas moins de quinze jours nécessaires pour une équipe de sauvetage venue d'une terre avoisinante... Il est de coutume de dire que les humains les plus proches du point Nemo se trouvent dans l'espace, à bord de la Station spatiale internationale (ISS). C'est d'ailleurs sur la zone du point Nemo que de nombreux débris spatiaux finissent par échouer.

Bestaven n'a encore jamais atteint ce point et en fonction de sa stratégie de route, il y arrivera plus ou moins vite. Ensuite se profilera le derniers des trois caps du tour du monde, le cap Horn (pointe sud des Amériques).

Selon les dernières estimations, la longitude du cap Horn devrait être franchie tout début janvier, soit avec plus d'une semaine de retard par rapport à l'édition précédente.

En 2016, le vainqueur Armel Le Cléac'h avait été le premier à passer le cap Horn, le 23 décembre, soit 47 jours après le départ.

Cette année, les conditions météo ont été terribles et peu favorables aux bateaux capables d'aller très vite, les 'foilers' (bateaux dits +volants+), même si les quatre premiers de la course sont des foilers (deux d'ancienne génération et deux de dernière génération).

Lundi 21 décembre, la flotte est entrée dans son 43e jour.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !