10/01/2013 18:26
Les transformateurs et exportateurs de crevettes du Vietnam opèrent suivant les mécanismes de marché et ne bénéficient nullement de subventions publiques, a affirmé l'Association de transformation et d'exportation des produits aquatiques du Vietnam (VASEP).

Les transformateurs et exportateurs de crevettes du Vietnam opèrent suivant les mécanismes de marché. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN


Le président de la VASEP Trân Thiên Hai a ainsi affirmé après que l’Alliance des astaciculteurs américains a déposé le 28 décembre 2012 une plainte auprès du Département américain du Commerce (DOC).

Les astaciculteurs américains ont sollicité l'ouverture d'une enquête en vue d'imposer des taxes anti-subventions publiques et demandé à la Commission du commerce international des États-Unis (ITC) d'évaluer leurs préjudices dues aux crevettes d’eau tiède en provenance de plusieurs pays dont le Vietnam.

Il s'agit de la 4e fois depuis 2009 que les entreprises américaines accusent les producteurs vietnamiens de bénéficer de subventions publiques après les sacs en polyéthylène, les tubes soudés en acier au carbone et les cintres en acier, et la première affaire concernant des produits agricoles.

La VASEP a informé ses membres de cette affaire, encourageant les entreprises à préparer des dossiers complets sur leurs produits, à répondre aux questionnaires et à collaborer avec la partie américaine lors de l'éventuelle enquête, a indiqué Trân Thiên Hai.

Selon la VASEP, les exportations de crevettes aux États-Unis, qui s'élèvent à 425,4 millions de dollars, représentent 20,6% des exportations totales de ce produit durant les 11 premiers mois de 2012, faisant de ce pays le 2e importateur mondial de crevettes vietnamiennes après le Japon.

AVI/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).