11/09/2015 18:30
Les experts vietnamiens et étrangers se sont échangés le 10 septembre à Ninh Binh (Nord) sur l’amélioration du travail de préservation, de promotion durable des valeurs du complexe paysager de Tràng An, un patrimoine naturel et culturel mondial.

>>L’ancienne capitale Hoa Lu sera reconstituée
>>L’étincellement de Tam Côc à l’heure de la récolte
 

Une séance de travail entre les experts vietnamiens et étrangers, le 10 septembre à Ninh Binh (Nord).  Photo : Hai Yên/VNA/CVN


La vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Dang Thi Bich Liên, vice-présidente de la Commission nationale pour l’UNESCO a demandé à Ninh Binh d’accélérer l’élaboration du plan directeur de préservation, de restauration et de gestion durable du site.

Classé en juin 2014 au patrimoine culturel et naturel mondial de l’UNESCO, le complexe paysager de Tràng An est un spectaculaire paysage de pitons karstiques sillonné de vallées, pour certaines immergées, et encadré de falaises abruptes, presque verticales.

Tràng An, paradis pour les amoureux de la nature

Le Docteur Ryan Rabett, archéologue à la Queen’s University (Royaume-Uni), a fait savoir que les touristes venant au complexe paysager de Tràng An veulent non seulement le visiter et contempler mais aussi le découvrir et mieux comprendre ses valeurs.

Le site compte 50 grottes reliant 30 petites vallées qui se succèdent sur environ 10 km du nord au sud. Dans les grottes les plus en altitude ont été trouvées des traces d’activités humaines datant de 30.000 ans. Elles illustrent l’occupation de ce massif par des chasseurs-cueilleurs et leur adaptation aux changements climatiques et environnementaux.

Tràng An comprend aussi Hoa Lu, l’ancienne capitale du Vietnam aux Xe et XIe siècles, ainsi que des temples, pagodes et paysages de rizières, des villages et lieux sacrés. Paradis pour les amoureux de la nature, Tràng An est aussi un lieu sacré pour les bouddhistes. Bai Dinh est le complexe de pagodes le plus vaste du Vietnam et l’un des plus importants centres du bouddhisme du pays et même de l’Asie du Sud-Est.

 

Au premier trimestre 2015, Ninh Binh a accueilli plus de 2,6 millions de touristes. Photo : Minh Duc/VNA/CVN


Selon Brian Clark, de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), la préservation et la promotion des valeurs du patrimoine nécessitent non seulement un plan de gestion, mais aussi la mise en œuvre d’un tel plan qui demande les efforts conjugués des habitants locaux, de l’administration et des touristes.

Ninh Binh parie sur le tourisme

Dans son plan global pour le développement du tourisme à l’horizon 2020, la province de Ninh Binh met l’accent sur la formation des ressources humaines, facteur décisif pour l’amélioration de la qualité des prestations de services.

Avec le concours de la Commission européenne, le Service provincial de la culture, des sports et du tourisme a coopéré avec l’Administration nationale du tourisme du Vietnam dans l’organisation de cours de formation sur la gestion des sites à l’intention des responsables des monuments et autres sites culturels de Ninh Binh.

Ledit service souligne également les intérêts des clients. Depuis le début de l’année, toutes les informations et conseils nécessaires sont disponibles en ligne, à l’adresse www.ninhbinhtourisme.com.vn.

Mieux, le Comité populaire provincial a mis sur pied un centre d’assistance aux touristes, relevant du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province. Les informations sont là aussi disponibles en ligne et en trois langues : vietnamien, français et anglais. Une version en japonais est en cours de construction.

Pour accélérer l’essor touristique, Ninh Binh axe sa stratégie sur la promotion de son image. Le Centre de promotion du tourisme a ainsi réuni les sociétés spécialisées de la province afin qu’elles présentent sous ses plus beaux aspects la nature pittoresque de Ninh Binh au monde.

Au premier trimestre 2015, la province a accueilli plus de 2,6 millions de touristes, soit une hausse de 20,5% sur un an, dont 163.000 étrangers. En 2015, Ninh Binh table sur 5 millions de touristes, dont environ un million d’étrangers.

VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.