25/01/2016 16:21
Du 5 au 7 février, Bruxelles accueillera une nouvelle édition du Salon du Chocolat. Une célébration pour le chocolat belge, qui mise sur l’innovation sans renier à ses traditions.

>>Plus de 150 chocolatiers attendus au Salon du chocolat de Belgique
 

La conférence de presse pour le Salon.


Bruxelles deviendra l’instant de quelques jours en février la capitale internationale pour tous les amoureux du chocolat, sous toutes ses formes. Cette troisième édition, intitulée Expression Cacao, Innovations Chocolat, met en lumière les dernières tendances chocolatières et pâtissières, et offre à la cinquantaine d’exposants présents une scène avant-gardiste pour présenter leurs spécialités, et exprimer toute leur créativité.

Les visiteurs profiteront de nombreuses démonstrations, conférences et workshops. Ils pourront également mettre littéralement la main à la pâte en participant à des ateliers de pâtisserie animés par des chefs. Les enfants de 6 à 12 ans sont aussi invités à réaliser leurs propres oeuvres chocolatées : des sucettes aux mendiants colorés, sans oublier des tablettes personnalisées.

Les organisateurs misent par ailleurs sur le plaisir des yeux. Il sera possible de s’émerveiller devant des sculptures taillées dans la matière gourmande. Et c’est sans oublier le point d’orgue du Salon : le fameux défilé de robes en chocolat. Couturiers et chocolatiers vont en effet présenter de concert une collection 2016 festive et alléchante sur le thème du Carnaval.

 

Avec 7,5 kg/an et par individu, la Belgique est un grand pays consommateur de chocolat.


Pour Philippe Close, à la tête du département de Tourisme, des Finances et du Personnel à la ville de Bruxelles, l’événement est une tribune majeure pour une industrie aussi renommée et essentielle. «Avec une consommation de 7.5 kg/an et par habitant, le chocolat est indubitablement un des fleurons de la Belgique, au même titre que la bière et la gaufre. Ce salon suscite un grand intérêt médiatique national mais aussi sur un plan international, et fait bénéficier à Bruxelles d’une visibilité additionnelle» souligne-t-il.

La production cacaotière vietnamienne connaît un regain d’intérêt ces dernières années. Créée par deux français Samuel Maruta et Vincent Mourou, la marque Marou s’est implantée dans la province de Bên Tre (delta du Mékong) pour produire son chocolat, et confié la réalisation du packaging à un atelier de Hô Chi Minh-Ville. La marque Marou a intégré la prestigieuse gamme de chocolats fins de la société Bean-To-Bar, et cette dernière exposera pour la première fois au Salon de Bruxelles, pour le plus grand bonheur des palais délicats.

 

Texte et photos : Huong Giang/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Lâm Dông propose un nouveau code de conduite du tourisme Le Département de la culture, des sports et du tourisme de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), vient de présenter son nouveau code de conduite du tourisme.