10/08/2021 21:03
>>Les USA projettent de rouvrir leurs frontières aux voyageurs vaccinés
>>Forcer les employés à se faire vacciner ? Des entreprises américaines sautent le pas

Le président des États-Unis Joe Biden a déclaré soutenir "fortement" les efforts du département de la Défense de rendre la vaccination contre le COVID-19 obligatoire pour tous les militaires américains d'ici le 15 septembre. "Je soutiens fortement le message du secrétaire (à la Défense) (Lloyd) Austin aux forces armées aujourd'hui concernant le plan du département de la Défense pour ajouter le vaccin contre le COVID-19 à la liste des vaccins obligatoires pour nos militaires d'ici la mi-septembre", a-t-il annoncé dans un communiqué publié par la Maison Blanche peu après que le Pentagone a publié la note de M. Austin. Plus tôt dans la journée, ce dernier a affirmé dans sa note qu'il "cherchera l'approbation du président pour rendre les vaccins obligatoires d'ici la mi-septembre, ou immédiatement" après l'obtention de l'autorisation de l'Administration américaine des aliments et des médicaments (FDA), "l'une ou l'autre, celle qui arrivera en premier". Sans l'autorisation complète de la FDA pour le vaccin de Pfizer-BioNTech, qui n'est pour le moment autorisé que pour utilisation d'urgence, M. Austin devrait chercher une dérogation de M. Biden afin de le rendre obligatoire pour le personnel des forces armées. Il a ajouté dans sa note qu'une autorisation complète de la FDA pourrait "intervenir au début du mois prochain".

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.