05/06/2021 16:15
Début juin 2021, les essais cliniques pour la troisième phase du vaccin Nano Covax se poursuivront pour évaluer son efficacité protectrice pour la communauté, avec la mise en place d'une dose injectable de 25 mcg.

>>Le Vietnam a la capacité de produire des vaccins contre le COVID-19
>>Le Vietnam disposera de plus de 120 millions de doses de vaccin anti-COVID-19 en 2021
 

Pour le vaccin Nano Covax en cours d’étude, tous les volontaires vaccinés produisent des anticorps.

Photo : TN/CVN


Nano Covax, premier vaccin au Vietnam à donner lieu à des essais cliniques sur l'homme, est développé par la Société de biotechnologies pharmaceutiques Nanogen et officiellement déployé à partir de la mi-décembre 2020. 

Après trois mois d'essais cliniques de la deuxième phase, jusqu'à présent, le nombre d'anticorps contre le virus SARS-CoV-2 de tous les volontaires a augmenté.

Ce signal positif est une base importante pour la mise en œuvre et l’accélération des essais cliniques de la troisième phase du vaccin COVID-19 "made in Vietnam", selon les scientifiques.
 

Préparation à une injection.
Photo : VNA/CVN


Les vaccins sont sans danger 
pour les personnes vaccinées


La deuxième phase d'essais cliniques de Nano Covax a officiellement démarré le 26 février avec pour objectif de continuer à évaluer l'innocuité, tout en se concentrant sur l'efficacité de l'immunogénicité. La deuxième phase a été réalisée sur la base de l'étude multicentrique et un grande volume d'échantillons. 

Cette injection d'essai a été déployée en quatre groupes : trois groupes injectant différentes doses (25 mcg, 50 mcg, 75 mcg) et un groupe pour un placebo. 

Évaluant l'efficacité protectrice et l'innocuité du vaccin Nano Covax par rapport aux vaccins COVID-19 actuellement autorisés, le professeur agrégé-Dr Hô Anh Son, directeur adjoint de l'Institut de recherche médicale et pharmaceutique de l'Académie de médecine militaire du ministère de la Défense a estimé que de nombreux vaccins contre le COVID-19 dans le monde avaient la meilleure efficacité de production d'anticorps de plus de 90 % tandis que certains types, seulement 60 à 70 %.

Pour le vaccin en cours d’étude, tous les volontaires vaccinés produisent des anticorps. 
 

Préparatifs pour vacciner un volontaire.
Photo : VNA/CVN


Environ 13. 000 volontaires 
pour la 3e phase

Selon Hô Anh Son, il est possible que la semaine prochaine (prévue au début juin 2021), la 3e phase de recherche sur le vaccin Nano Covax débute avec un nombre de volontaires d'environ 13.000 personnes.

Jusqu'à présent, l'Académie de médecine militaire a mobilisé un grand nombre de médecins, techniciens, étudiants... pour participer au processus de test afin qu'il puisse être déployé  dans 10 localités à travers le pays.

Les volontaires participant à la troisième phase sont âgés de 18 à 75 ans, subissant seulement  une vérification de la numération globulaire et des anticorps contre le virus SARS-CoV-2.

Le général de division Dô Quyêt, directeur de l'Académie de médecine militaire du ministère de la Défense, s’est déclaré confiant en l'innocuité du vaccin Nano Covax, grâce aux résultats obtenus lors des deux phases de test précédentes.

Sur la base des résultats de l'évaluation, le Conseil national d'éthique de la recherche biomédicale a sélectionné l'injection expérimentale d'une dose de 25 mcg et identifié un essai de la troisième sur 10.000 personnes.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Cà Mau recherche des solutions pour un nouveau développement  Comme de nombreuses autres localités du pays, la province de Cà Mau est confrontée à de nombreuses difficultés dans le tourisme, en raison du COVID-19.