31/08/2019 01:58
L'appétit et le moral du consommateur américain ont sauvé la croissance économique des États-Unis au 2e trimestre, qui reste décente même si elle a faibli par rapport au début de l'année et que les marchés prédisent le pire.
>>Commerce: Chinois et Américains appellent au dialogue
>>Wall Street clôture en hausse, tablant sur des mesures de relance

Un porte-container dans le le port de Long Beach en Californie en mai.
Photo: AFP/VNA/CVN
 
L'expansion de la première économie mondiale a été révisée en légère baisse au 2e trimestre, pour s'établir à 2% d'avril à juin conformément aux attentes des analystes, au lieu de 2,1%, selon une deuxième estimation du département du Commerce publiée jeudi 28 août.

Cela confirme le net ralentissement de la croissance par rapport au rythme du 1er trimestre (3,1%) qui reste toutefois  relativement soutenu, largement tiré par la vitalité du consommateur américain.

"L'économie de porte BIEN", a tweeté Donald Trump, ajoutant un coup de griffe à la Banque centrale qu'il accuse de ralentir la machine. "Si la Fed faisait ce qu'il faut nous serions une fusée", a-t-il ajouté.

La progression des dépenses de consommation en effet, locomotive traditionnelle de l'économie américaine, a été révisée en hausse à 4,7%, son meilleur score en presque cinq ans.

Les consommateurs ont acquis davantage de biens durables, allant des voitures aux équipements électro-ménagers. Ces achats ont grimpé de 8,8%, du jamais vu depuis plus de quinze ans.

Cela a permis de compenser les mauvaises nouvelles du côté des investissements des entreprises (-0,6%) et surtout du commerce qui souffre visiblement de la confrontation avec la Chine. Les exportations américaines ont chuté plus fortement que précédemment estimé à -5,8%, coûtant 0,7 point de croissance au PIB.

C'est leur plus mauvaise performance depuis le 3e trimestre 2018 lorsque l'administration Trump a entamé sa guerre commerciale.

Autre point sombre, le marché immobilier s'est affaissé (-2,9%). Ce recul pourrait s'estomper cependant dans les mois qui viennent, après que la Banque centrale (Fed) a abaissé les taux d'intérêt en juillet, ce qui devrait favoriser le crédit immobilier.

Aidant également à la croissance, les dépenses du gouvernement ont fait un bond de 4,5% qui, même s'il a été révisé en légère baisse par rapport à la première estimation, demeure la hausse la plus forte en dix ans. Cette progression s'explique notamment par un rattrapage de dépenses liées au "shutdown", la fermeture partielle des services administratifs intervenue à la fin de l'année dernière.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Quang Binh, destination attrayante pour le tourisme d'aventure La province de Quang Binh (Centre) présente un grand potentiel et de nombreux avantages pour le développement du tourisme, en particulier le tourisme d'aventure et le tourisme expérientiel.