05/09/2019 15:29
Des services à aplatir une armoire, des coups droits à stopper un camion... Malgré une résistance acharnée, Gaël Monfils a succombé sous les coups du colossal Matteo Berrettini, mercredi 4 septembre en quarts de finale de l'US Open.
>>US Open: la comète Serena
>>US Open: Nadal perd son premier set mais passe en quarts

Gael Monfils se reprend après un long point contre l'Italien Matteo Berrettini, en quarts de finale de l'US Open, le 4 septembre à New York.
Photo: AFP/VNA/CVN

"C'était dur, je me suis battu autant que j'ai pu, mais j'ai eu trop de problèmes au service", a commenté celui qui était le dernier Français en lice à Flushing Meadows. Il a en effet commis 17 double-fautes sur l'ensemble du match, perdu 3-6, 6-3, 6-2, 3-6, 7-6 (7/5).

"Je sais comment rebondir, j'ai déjà vécu des moments difficiles comme ça ici", a-t-il ajouté en assurant qu'il allait "tirer le positif de ces deux semaines" new-yorkaises.

Car même battu, il s'est montré sous son meilleur jour à Flushing Meadows, notamment sur le plan physique après une saison où les blessures l'ont contraint à de nombreux abandons ou forfaits.

Forfait avant son quart de finale au Masters 1000 d'Indian Wells, forfait encore avant sa demi-finale au Masters 1000 de Montréal, puis au 1er tour à Wimbledon, et avant même le début du tournoi à Miami, Monte-Carlo et Washington. Mais il était en grande forme à Flushing Meadows et Berrettini en a témoigné.

"Quel combat !" a lancé l'Italien à l'issue des 3h57 minutes de bras de fer et d'un 5e set absolument insoutenable de tension.

Amnésie 

"Je ne me souviens d'aucun point... que de la balle de match. Et des double-fautes, j'en ai trop fait", a-t-il ajouté, en référence notamment à celle qui lui a gâché une balle de match alors qu'il menait 5-3 dans la dernière manche.

Matteo Berrettini célèbre sa victoire contre Gaël Monfils en quart de finale de l'US Open, le 4 septembre à New York. 
Photo: AFP/VNA/CVN

Monfils, 33 ans, a d'ailleurs refait son service de retard dans la foulée et a sauvé deux autres balles de match à 6-5, dont une qu'il avait offerte sur une double faute.

"En jouant, je me disais que c'était le plus beau match que j'ai vu, alors même que je le jouais !", a encore dit Berrettini, qui sera le deuxième Italien à jouer une demi-finale de Grand Chelem après Corrado Barazzutti en 1977 à l'US Open.

"J'ai eu la chance que lui (Gaël) n'ait pas de balle de match", a repris l'Italien qui a conclu sur sa 5e balle de match.

Au prochain tour, Berrettini jouera sa première demie en Grand Chelem face à Rafael Nadal (2e) ou Diego Schwartzman (21e), qui s'affrontaient en clôture de programme de cette 10e journée.

Bencic de retour 

Dans le tableau féminin, la Suissesse Belinda Bencic, revenue au plus haut niveau après une opération en 2017, s'est qualifiée pour sa première demi-finale de Grand Chelem en éliminant la Croate Donna Vekic (23e) 7-6 (7/5), 6-3.

"J'en ai rêvé depuis toute petite, alors maintenant que je suis là, je savoure vraiment, surtout dans un grand stade comme celui-là", a déclaré la Suissesse de 22 ans aux spectateurs de l'immense court Arthur-Ashe.

Belinda Bencic s'est qualifiée pour sa première demi-finale de Grand Chelem en battant Donna Vekic, le 4 septembre à l'US Open, à New York.
Photo: AFP/VNA/CVN

Elle revient au plus haut niveau après une opération chirurgicale à son poignet gauche au printemps 2017. Sortie du Top 300 après cinq mois d'absence, elle était revenue dans le Top 75 à la fin de l'année 2017 en remportant deux titres WTA et deux titres ITF. Elle a débuté l'US Open au 12e rang mondial.

"Pendant ces temps difficiles, ça m'a aidé de voir le tennis un peu autrement, quand on ne peut pas beaucoup jouer. Et maintenant, je m'amuse tellement en jouant au tennis !", a expliqué la partenaire de Roger Federer lors de la dernière Hopman Cup.

Elle affrontera pour une place en finale la prodige canadienne de 19 ans Bianca Andreescu, qui a écarté la Belge Elise Mertens (26e) 3-6, 6-2, 6-3.

"C'est dingue... Il y a un an, j'étais en qualifications... je n'ai pas de mots, il faut qu'on me pince !", a déclaré la joueuse qui, l'an dernier alors qu'elle était classée 208e à la WTA, n'avait pas passé les qualifications à Flushing Meadows.

Elle s'est révélée cette année avec des titres à Indian Wells et Toronto, où elle a profité de l'abandon de Serena Williams en finale.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.