06/09/2020 14:34
Alizé Cornet a bénéficié samedi 5 septembre de l'abandon de Madison Keys et jouera pour la première fois de sa carrière les 8es de finale de l'US Open, contrairement à Corentin Moutet qui n'a pas fait le poids face à Felix Auger-Aliassime.
>>US Open : drames sous la bulle
>>US Open : Serena, Kenin, Medvedev et Thiem au rendez-vous du 3e tour

La Française Alizé Cornet, lors de son match contre l'Américaine Madison Keys, le 5 septembre  à New York. Photo : AFP/VNA/CVN

Parmi les poids lourds du tournoi, Serena Williams et Daniil Medvedev seront bien en deuxième semaine, mais si le Russe a mis un nouveau vent à son adversaire, l'Américaine a dû, elle, laisser passer l'orage avant de prendre le dessus. Cornet, 56e mondiale, menait 7-6 (7/4), 3-2 quand Keys (14e) a jeté l'éponge en raison d'une blessure.

Au deuxième set, "je voyais bien qu'elle ne pouvait pas servir normalement, mais pour le reste elle jouait comme d'habitude. Donc je me disais +surtout ne te laisse pas déconcentrer+", a déclaré la Française.

Désormais, Cornet aura atteint ce stade dans les quatre tournois du Grand Chelem. Mais elle n'a encore jamais réussi à accéder aux quarts. Elle aura une bonne chance de le faire lundi 7 septembre face à la Bulgare Tsvetana Pironkova, qui a créé la surprise en atteignant également la seconde semaine alors qu'elle avait mis le tennis entre parenthèses depuis 2017.

Elle est la dernière Française en lice à Flushing Meadows, puisque Corentin Moutet (77e) s'est fait sortir au 3e tour dans le tableau masculin.

"Intense"

Il a été totalement débordé 6-1, 6-0, 6-4 par le grand espoir canadien Felix Auger-Aliassime (21e), qui aura fort à faire en 8e face à l'Autrichien Dominic Thiem (3e) vainqueur (6-2, 6-2, 3-6, 6-3) du Croate Marin Cilic (38e). La quête du 24e titre majeur record se poursuit pour Serena Williams, mais la 8e mondiale a bien failli se fracasser sur l'écueil Sloane Stephens (39e).

L'Américaine Serena Williams, lors de son match contre sa compatriote Sloane Stephens, le 5 septembre à New York. Photo : AFP/VNA/CVN

"Ça a été très intense", a reconnu l'ex-N.1 mondiale, qui a semblé éprouver des difficultés physiques dans la première partie du match, avant de retrouver des jambes, du souffle, et de la confiance. "Elle n'a pas commis d'erreur au premier set, mais moi je ne voulais absolument pas perdre. Les jeux se sont accumulés et j'ai remporté la 2e manche... et ça m'a relancée", a-t-elle expliqué. Au bout du compte, c'est une victoire 2-6, 6-2, 6-2.

Au prochain tour, l'Américaine (8e) affrontera la Grecque Maria Sakkari (22e) qui l'avait battue la semaine dernière au tournoi de Cincinnati, délocalisé dans la bulle de Flushing Meadows. Chez les dames enfin, Sofia Kenin (4e), lauréate du dernier Open d'Australie, n'a pas tremblé face à la Tunisienne Ons Jabeur (31), s'imposant 7-6 (7/4), 6-3.

Sans bruit

Dans le tableau masculin, toujours sans faire de bruit mais avec une efficacité diabolique, Daniil Medvedev continue d'avancer. Boucles d'oreille, coiffure en brosse qui retombe dans le cou, bandeau pour tenir l'ensemble et frappe de boeuf, JJ Wolf a des faux airs d'André Agassi période 1990. Sauf qu'à 21 ans, et pour sa première apparition dans un Grand Chelem, l'Américain (138e) commet beaucoup plus de fautes que ne le faisait son aîné. Pas moins de 41 en trois sets... trop pour espérer mettre en échec un stratège comme Medvedev, vainqueur 6-3, 6-3, 6-2.

"Je suis content d'avoir gagné encore une fois en trois sets, surtout après six mois d'arrêt", a-t-il commenté. En trois matches, le N.5 mondial a passé moins de six heures sur le court. Perdant d'une finale d'anthologie l'an dernier face à Rafael Nadal, le Russe de 24 ans affrontera lundi Frances Tiafoe (82e) pour une place en quarts.

Son compatriote Andrey Rublev (14e) s'est également montré expéditif face à l'Italien Salvatore Caruso (100e) qu'il a écarté 6-0, 6-4, 6-0 en 1h24. Il trouvera adversaire bien plus à sa taille dès le prochain tour puisqu'il se frottera à l'Italien Matteo Berrettini (8e). Et le demi-finaliste de l'an dernier est en forme: il a tranquillement assommé le Norvégien Casper Ruud (37e) 6-4, 6-4, 6-2 en 2h03.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler

Tourisme : le Vietnam dans les starting-blocks pour la reprise La résurgence de l’épidémie de COVID-19 étant sous contrôle, la plupart des sites touristiques ont rouvert, de nombreuses liaisons aériennes ont été rétablies, et les voyagistes ont lancé des programmes promotionnels. Le marché du tourisme reprend progressivement des couleurs.