07/05/2019 17:51
"Dialogue Université - Entreprise: défi actuel des acteurs universitaires et responsabilité sociétale du monde académique" était le thème de la 13e Assemblée générale de la CONFRASIE, qui a eu lieu le 7 mai à Hô Chi Minh-Ville.
>>La 13e Assemblée générale de la CONFRASIE s'ouvrira demain
>>Défis et responsabilité sociétale au cœur de la 13e CONFRASIE

Vue générale de la 13e Assemblée générale de la CONFRASIE, le 7 mai à Hô Chi Minh-Ville. 

L’Université d’économie et de droit, relevant de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, a été choisie pour accueillir le plus grand forum régional sur l’enseignement supérieur et la recherche: la 13e Assemblée générale de la Conférence des recteurs des établissements membres de l’AUF en Asie-Pacifique (CONFRASIE).

L’événement a réuni une centaine de représentants de 88 établissements d’enseignement supérieur et de recherche de 12 pays et territoires de la région.

Dans son discours d'ouverture, Huynh Thành Dat, président de l'Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, a souhaité la bienvenue aux délégués réunis dans la mégapole du Sud, au sein des locaux de l'Université d’économie et de droit - une école membre de l'AUF - dans le cadre de leur participation à la 13e CONFRASIE. "Ce grand rassemblement des recteurs et des représentants des établissements en Asie-Pacifique favorise leur coopération. Il permet de dynamiser la Francophonie dans notre pays", a-t-il déclaré.

Forte expertise

Nguyên Ngoc Diên, président de la CONFRASIE, a rappelé la place de cette dernière dans le milieu universitaire. Il s’agit d’un lieu d’échanges et de concertation entre responsables d’établissements de plusieurs pays de la région. "La CONFRASIE joue un rôle majeur dans l’identification des potentialités d’expertise au sein de ses membres ainsi que dans la définition des orientations en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Elle accompagne les innovations dans le domaine de la gouvernance universitaire de ses institutions membres à travers son offre d’expertise", a-t-il affirmé.

La 13e Assemblée générale de la CONFRASIE est l'occasion pour les universités d'échanger sur la politique académique et scientifique, ainsi que sur "les défis auxquels elles font face: la qualité de la formation et de la recherche, l’employabilité des diplômés et la responsabilité sociale des universités", a affirmé Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’AUF.

Pour Nguyên Van Phuc, vice-ministre vietnamien de l’Éducation et de la Formation, le thème de la 13e Assemblée générale de la CONFRASIE constitue également "une préoccupation des dirigeants des établissements universitaires en Asie-Pacifique dans ce contexte actuel".

Grands défis

Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’AUF, prend la parole à la cérémonie d’ouverture de la 13e Assemblée générale de la CONFRASIE, le 7 mai à Hô Chi Minh-Ville.

Les systèmes d’enseignement supérieur et de recherche de la région Asie-Pacifique sont traversés par de profondes mutations. La pression démographique en est une, ainsi que la généralisation des enseignements secondaires obligatoires et le développement des classes moyennes. L’enseignement supérieur transnational aujourd’hui oscille toujours entre concurrence et coopération. Les avancées technologiques, et plus globalement le développement du numérique, nécessitent de repenser l’enseignement supérieur. Les différentes perspectives d’autonomisation des établissements et la diversification des ressources financières transforment également en profondeur l’enseignement supérieur en Asie.

Ces différents processus peuvent être pensés comme autant de défis que doivent relever les établissements de la région: la qualité de la formation professionnalisante et de la recherche-innovation, et plus généralement de la gouvernance universitaire dans une logique participative incluant les parties prenantes au service de la mise en place d’un plan stratégique de développement d’un établissement; l'employabilité et l'insertion professionnelle qui concernent essentiellement les relations entre le monde de l'enseignement supérieur et de la recherche et le monde socio-économique; le rôle dans la société comme moteur du développement.

Ces défis caractérisent ce qu'il est possible de réaliser grâce à une mise en cohérence de la responsabilité sociétale du monde académique et des défis socio-économiques à relever par les sociétés de la région: besoin en professionnalisation et en diversification de l’offre de formation, stratégie institutionnelle au service d’une maîtrise des développements technologiques, diversification et complémentarité des partenariats tant académiques que socio-économiques. Cette liste n'est pas exhaustive. Ces différents processus doivent également tenir compte des perspectives développées par l'ASEAN en relation avec l'enseignement supérieur et la recherche.

En décidant de relever ces défis, la CONFRASIE s'engage résolument dans une stratégie partenariale et opérationnelle qui intègre tous les acteurs socio-économiques, articulant défis et projets à court et moyen termes, en tenant compte de la diversité des systèmes universitaires représentés et en s'appuyant sur la richesse du réseau de ses établissements membres.

Discussions animées

Ouidad Tebbaa, directrice régionale Asie-Pacifique de l’AUF, prend la parole à la 13e Assemblée générale de la CONFRASIE, le 7 mai à Hô Chi Minh-Ville.

Dans le cadre de cette 13e CONFRASIE, quatre tables rondes ont été mises en place autour des thèmes: offre de formation professionnalisante et besoins socio-économiques, recherche et espace régional francophone de valorisation, développement de la culture et de la pratique de l’entrepreneuriat, gouvernance universitaire et enjeux de la responsabilité sociétale.

Selon Ouidad Tebbaa, directrice régionale Asie-Pacifique de l’AUF, "tous les axes développés dans les tables rondes thématiques constituent à la fois le cœur des réformes de l’enseignement supérieur dans vos pays et l’essentiel des projets que nous initions avec vous, en Asie-Pacifique".

En marge des tables rondes, a été organisée une cérémonie de signature de l’accord-cadre entre les représentants de la Conférence des présidents d'université (CPU) et la CONFRASIE, en présence des ministres et des personnalités des pays participants.

Nouveaux membres

À cette occasion, six nouveaux membres de la CONFRASIE ont été intronisés, à savoir l'Université de Battambang (Cambodge), l’École supérieure de langues étrangères de Huê (Vietnam), l’Université de Phayao (Thaïlande), l’Université de Savannakhet (Laos), l’Université féminine de Sookmyung et l’Université nationale de Chonbuk (République de Corée).  

Une  Déclaration commune sur la responsabilité sociétale des universités suite à l’enquête du bureau de la CONFRASIE a été adoptée dans le cadre de cette réunion.

Événement bisannuel organisé depuis 1999, l’Assemble générale de la CONFRASIE constitue un moment unique d’échanges et de concertation entre responsables d’établissements de plusieurs pays de la région Asie-Pacifique. De 50 membres à l’origine, la Conférence compte à ce jour 88 adhérents (universités, grandes écoles et centres de recherche), répartis dans 12 pays et territoires: Cambodge, Chine, Fidji, Japon, Laos, Mongolie, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, République de Corée, Thaïlande, Vanuatu et Vietnam.

Texte et photos : Phuong Mai/CVN


Agence universitaire de la Francophonie

L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) est une association mondiale d’établissements d'enseignement supérieur et de recherche francophone. Créée il y a près de 60 ans, elle en regroupe actuellement plus de 900 répartis dans plus de 100 pays sur les cinq continents. Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la Francophonie. Elle a pour mission d’agir pour une francophonie universitaire solidaire engagée dans le développement économique, social et culturel des sociétés.

L’Agence accompagne les établissements d’enseignement supérieur et de recherche pour relever trois grands défis: la qualité de la formation, de la recherche et de la gouvernance universitaire; l’insertion professionnelle et l’employabilité des diplômés; et l’implication dans le développement global des sociétés.

Actuellement, l’AUF intervient dans dix régions du monde dont l’Asie-Pacifique. Installée à Hanoï depuis 1993, sa direction régionale Asie-Pacifique anime un réseau de 79 membres dans 12 pays et dispose de huit implantations dans quatre pays.


Université d’économie et de droit

L'Université d'économie et de droit (UED) tire son origine de la Faculté d’économie, fondée fin 2000.

Avec une vingtaine d'années d'évolution, l’UED a défini ses valeurs fondamentales: Unité - Excellence - Leadership, avec comme vision de développement stratégique à l’horizon 2030 de devenir une institution de formation aux normes internationales, classée parmi les prestigieuses universités asiatiques. Le but est que les diplômés soient capables de travailler dans un environnement mondial. L'école ambitionne également de devenir un des premiers centres de recherche et d’expertise dans les domaines de l'économie, du droit et de la gestion au Vietnam.

"En matière de coopération francophone, l’UED a développé un partenariat avec l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Université Paris 2 Panthéon-Assas (France) pour mettre en place deux programmes de formation internationale depuis 2006", a informé son recteur Nguyên Tiên Dung.

Cette année scolaire, l’UED commencera une nouvelle formation d’excellence francophone: licence de droit financier et bancaire.
 





 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hidden Gem ou le lieu de rencontre des écologistes

Le jardin Ave Maria et la magnifique cathédrale de Bùi Chu attirent les touristes Le jardin Ave Maria et la cathédrale Notre-Dame-Reine-du-Rosaire de Bùi Chu âgée de 135 ans, sont devenus depuis longtemps une destination attrayante pour de nombreux touristes vietnamiens et étrangers.